Société

Cameroun – Dénonciation: Le maire de la ville de Douala accusé de népotisme

Par arrêté municipal numéro 001/am/cud/sg/03-2020 du 26 Mars 2020 le tout premier Maire de la ville de Douala a procédé à la nomination de ses plus proches collaborateurs ses hommes à lui.

Il s’agit de Mr Rene Theodore Mbappou Ejenguele ingenieur Général statisticien Économiste au poste de chef de cabinet du maire, Mr Lamine Michel Paul Mbassa conseiller special et Cyrille Kingue Eboa comme chef du secrétariat particulier.

Dans ce truimvial il ya lieu de relever pour se poser les questions que le premier est à la retraire, le deuxième est ancien cadre de la communauté urbaine de Douala qui a eu une rupture douloureuse avec son ancien employeur. Cette rupture est la conséquence d’une affaire de détournement de deniers publics qui a conduit Mr lamine Mbassa, du reste frère cadet du Maire actuel à la prison de new-bell où il a purgè sa peine de deux ans ferme. Seul le troisième est un cadre commercial d’administration nanti d’un matricule.

Lire aussi
Trois questions à... Louis Magloire Keumayou: « Pius Njawé, c'est notre Albert Londres »

S’il est vrai que les nominations sont discrétionnaires certains ont vite perçu Dans celle du Maire Roger Mbassa Ndinè une affaire de famille et de petits copins pour ne pas dire plus dans ce pays où le chômage des jeunes est une plaie purulente, aller chercher un cadre retraité de la BEAC selon nos sources pour en faire son Directeur de cabinet Dans une institution communale disposant des cadres et jeunes rompus à la tâche communale et communautaire dans l’ancienne CUD,n’est pas innocente.

Ajouté à cela la présence d’un repris de justice dont le dossier n’est pas encore vidé puisqu’il a intenté une action contre l’ex CUD; dossier que devra gérer le Maire de la ville à qui revient le passif et l’actif de la CUD. Voila un cas où le Maire et son protégé de frère auront le beau rôle . Il y en aura sans doute d’autres.

Lire aussi
Cameroun : L'interpellation injuste du journaliste Ernest Obama

D’autres se demandent même si le préfet du Wouri Benjamin Mboutou tutelle de la Mairie a paraphé cet arrêté selon les procédures administratives . A moins que se soit une petite entente entre 2 collabos qui auront des choses intéressantes à gérer Dans les prochaines années. Alors on est là dans une partie de baignade ou l’on doit se frotter mutuellement le dos. On est au Cameroun on va faire comment comme on a coutume d’entendre ici.
Bientôt il vous sera présenté les dessous d’une scabreuse affaire de 2 milliards suite à un terrain appartenant à l’ex CUD bradé par le Maire de la ville et ses affidés.

BORIS BERTOLT

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page