Société

Cameroun – CovidGate : La peau de chagrin de Manaouda Malachie

À en juger par les informations contenues par le rapport d’étape et qui pourraient ne plus figurer dans le rapport d’audit final, il est la première cible à trucider et à disgracier.

Sans toutefois le désigner comme l’agneau du sacrifice, ni même lui donner le bon Dieu sans confiance, la façon dont le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie est jeté en pâture pour être broyé par l’opinion publique désole. Non contentes de lui avoir retiré la gestion des fonds Covid-19 par le biais d’une Task force créée en l’emporte-pièce et logée à la présidence de la République, les puissances de l’obscurité et de la maffia, en plus de le bâillonner veulent accélérer la procédure de son arrestation. Le rapport d’étape continue de l’accabler quand bien même certaines informations du rapport abondamment commentées ne sont plus d’actualité dans le rapport d’étape. Il s’agit par exemple : les ambulances : elles n’ont jamais fait l’objet de paiement car elles ne sont pas encore réceptionnées. On ne peut pas parler d’ambulances fictives alors qu’il n’y a pas de dossier de paiement introduit. Plusieurs de ces marchés n’ont jamais fait l’objet de liquidations et donc pas de paiement. Des sources affirment, bien que Ministre de la Santé, Manaouda Malachie n’a pas interféré dans le processus de passation des Marchés Publics, ni signé aucun marché dans la gestion du Covid-19.

Pour les tests dont on parle avec abondance, fournis par le prestataire Medeline médical, c’est bien le choix du premier ministre Joseph Dion Ngute après une rencontre en 2020 à l’immeuble étoile avec l’ambassadrice de Corée du Sud au Cameroun et non du ministre de la Santé. Les lettres du premier ministre instruisant le Minsanté de donner la commande de 3 millions de tests à cette entreprise existent. Le rapport d’étape de la Chambre des Comptes en a fait mention.

Prudence et Vigilance

A la suite des pressions du Fmi, le rapport de la chambre des comptes en circulation sur les réseaux sociaux n’est pas le rapport d’audit final qui est en cours de finalisation. Le rapport transmis en mars 2021 est un rapport d’étape. Les auditeurs précisent eux-mêmes que les administrations citées n’avaient pas encore eu droit au contradictoire pour expliquer leurs rôles respectifs. Il est donc prématuré de parler d’un rapport d’audit dans la mesure où plusieurs éléments contenus dans le rapport d’étape ne figurent plus dans le document en cours de finalisation.

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k