Cameroun: Coup de tonnerre au PCRN, Robert Kona triomphe à Maroua!

Atanga Nji et Kona

C’est une nouvelle qui risque de faire l’effet d’une bombe dans le landerneau politique camerounais. Selon des informations exclusives obtenues par 237online.com, Robert Kona, tout juste confirmé dans son fauteuil de président du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) par le ministère de l’Administration Territoriale (MINAT), vient d’obtenir le droit d’organiser un congrès de cette formation politique dans la cité de Maroua. Un véritable coup de maître pour celui que beaucoup surnomment déjà « Papa Kona« , et qui marque une nouvelle étape dans sa mainmise sur ce parti en pleine tourmente.

Cabral Libii hors-jeu, la fronde s’organise

Cette décision du MINAT sonne comme un véritable désaveu pour Cabral Libii, l’autre prétendant à la présidence du PCRN, qui se retrouve ainsi relégué sur la touche. Une situation qui risque de ne pas rester sans conséquences, tant les partisans de ce dernier semblent déterminés à ne pas se laisser faire. Déjà, dans les arcanes du parti, on murmure qu’une fronde serait en train de s’organiser pour contester ce qui est perçu comme un « hold-up » orchestré par Robert Kona avec la bénédiction des autorités.

Vers une recomposition du paysage politique ?

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle donne au sein du PCRN risque de ne pas rester sans conséquences sur l’échiquier politique camerounais. Avec un parti plus que jamais divisé, c’est un acteur majeur de l’opposition qui semble paralysé, laissant ainsi le champ libre au parti au pouvoir. Une aubaine pour le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), qui pourrait bien profiter de cette crise pour asseoir encore un peu plus son hégémonie. À moins qu’un troisième larron ne décide de profiter de la confusion pour tirer son épingle du jeu…

Edmond Kamdon pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *