CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
4890
Actifs
2860
Guéris
1865
Décès
165
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 25 mai 2020
Société

Cameroun-Coronavirus : Comment résoudre le problème de manque de centres hospitaliers ?

Compte tenu du nombre de places limitées dans les hôpitaux, les autorités camerounaises pourraient se servir des stades de football pour abriter les cas confirmés au Covid-19.

Au Cameroun, c’était exactement le 06 mars 2020 que les deux premiers cas confirmés à la pandémie de coronavirus ont été détectés. 12 jours après (14/03/2020), 03 nouvelles personnes se sont ajoutées au bilan. Au 15 du même mois, le nombre de malades est passé de 5 à 9. Le virus n’a cessé de se répandre. Et à ce jour, Dimanche 29 mars 2020, le bilan fait état de 113 personnes porteuses du virus et 4 décédés. A cette allure qui va croissante, Y aura-t-il suffisamment de places dans les structures hospitalières, si le nombre de malades explose comme en France ou alors en Italie ?

Au regard des quelques structures sanitaires qui doivent recevoir les personnes contaminées, la réponse c’est non. A Yaoundé et à Douala par exemple, aucun hôpital censé abrité les porteurs de Covid-19 n’atteint 500 places. Ce qui veut dire qu’au cas où le bilan devient très énorme, on assisterait à une surpopulation dans les centres hospitaliers.

Lire aussi
Cameroun- Covid-19: L’urgence d’une loi des finances rectificative

Heureusement, il y’a une solution à cette équation. Au Nigeria voisin, compte tenu du bilan de la pandémie qui ne cesse d’augmenter, le gouvernement a pris des mesures de précautions assez étonnantes. De ce que 237online.com a appris, Il existe dans ce pays un lieu-dit « Lagos State Isolation ». Il s’agit d’un stade de football aménagé pour recevoir les patients. Par mesure de précaution, les autorités nigérianes ont pensé qu’il fallait transformer, de manière provisoire, cet espace, normalement construit pour les rencontres sportives, en hôpital.

En terre camerounaise, les autorités peuvent faire ainsi avec les multiples complexes sportifs. Mais ce n’est pas tout. Il existe des potentielles solutions pour bien faire. Le gouvernement pourrait solliciter les aides des organisateurs de grands évènements culturels. Leurs tentes et plusieurs autres objets pourraient servir d’équipements.

Lire aussi
Cameroun: Les forces de défenses disent non au Covid-19

L’aide de la La Fondation Inter-Progress, l’organisateur des fameux événements “Promote” et “Yafe” serait de bonne augure. Avec un arsenal de Chapiteaux et de tentes de plus 15 milles places, il y’aura de quoi remplir plusieurs stades.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer