Société

Cameroun : Comprendre la réticence des camerounais face au Vaccins covid-19

D’après les statistiques publiées par le Groupe-Cible, 73% est le taux de camerounais qui s’illustrent par le manque de confiance aux vaccins annoncés. Ces relevés sont ceux des enquêtes du 8e tour d’Afrobarometer dévoilées le 29 avril dernier à Yaoundé.

« A quel point faites-vous confiance au gouvernement pour s’assurer que n’importe quel vaccin du Covid-19, développé ou offert sera prise ? ». La question a été posée à 1.200 Camerounais entre février et mars 2021 dans le cadre de l’enquête menée par Afrobarometer sur la situation du Covid-19. Une étude menée selon les perceptions des répondants face à leur identité et leur appartenance à la société dans laquelle ils vivent. C’est tout le sens à donner à cette rencontre portant sur les résultats du 8e tour d’Afrobarometer organisée le 29 avril dernier à Yaoundé. En effet, ce sondage mené sur 32 pays y compris le Cameroun est réel. Le Dr Théodore-Marie Fansi, directeur général d’Afrobarometer affirme :« 73% des camerounais n’ont pas assez confiance en le gouvernement d’assurer un vaccin contre le Covid-19. 66% par contre des camerounais se disent peu favorables à se faire vacciner contre le Covid-19, 27% venaient à être disponibles et 68% estiment que la prière est plus efficace que le vaccin ».

A en croire l’enquêteur, il était question de sensibiliser la population camerounaise sur les contours de la pandémie à coronavirus pour une information fiable. « Cette enquête avait essentiellement pour but de remonter des informations sur certains aspects pour lesquelles les administrations, les médias et le grand public n’ont pas reçu des informations qu’elles ne disposent pas. Car nous appartenons à un réseau indépendant qui porte la voix du public vers les décideurs. Cette première phase qui a été restituée à traiter de la Covid-19 et l’identité. Nous avons compris que pour le Covid-19, l’information était suffisamment partagée, mais qu’il y avait une réticence à adhérer aux politiques et mesures mises en place par le gouvernement. Et une plus forte réticence à s’engager dans les vaccins qui sont proposés aujourd’hui », a ajouté le leader du Groupe Cible.

Lire aussi
Cameroun - Urgent : Explosion d'une bombe artisanale à Douala [ VIDEO ]

Cohésion sociale

S’agissant de l’identité nationale et l’appartenance à la société, le directeur général du Groupe Cible n’a pas manqué de faire des observations sur la baisse de ces notions. Selon ses évalues : « 1 camerounais sur 5 seulement avoue être fiers de sa nationalité sans y ajouter d’autres variantes tels que l’ethnie et sa culture. Par contre, les camerounais pensent qu’il y a une véritable tolérance entre eux puisque les communautés ont intérêt à vivre ensemble car elles sont plus fortes dans la diversité qu’isolées de façon homogène et regroupées. D’où ce sentiment d’appartenance et de complémentarité que le gouvernement doit continuer à développer car les actions mises en place sont jugées très souvent non équitables et défavorables à l’égard de certaines régions ».

Lire aussi
Cameroun - Frayeur à Bertoua : Un militaire saccage une banque

En définitive, cette enquête des nouvelles données d’Afrobarometer effectuée sur la situation de la covid-19 et les camerounais face à leur identité et leur appartenance est repartit en 10 thèmes. Le 15 mai prochain, d’autres sujets seront au centre d’une nouvelle rencontre entre les parties prenantes sur l’appréciation de la politique du gouvernement. Rappelons qu’Afrobarometer est un réseau de recherche indépendant visant à mesurer l’atmosphère sociale, politique et économique en Afrique. Sept séries d’enquêtes ont été réalisées dans 38 pays entre 1999 et 2018. Nous présentons à cette occasion une partie des résultats des enquêtes de la série 8 (2019-2020). Une restitution des données organisée la même date que le conseil de cabinet du mois d’avril, où uniquement 5.000.000 de vaccins seront administrés à plus de 25.000.000 de camerounais.

Phanie ENYEGUE

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page