Politique

Cameroun – Commune de Diang: Alain Wilfried MENGANAS maintien son poste

Ayant affronté son prédécesseur lors de la consultation du mandataire du comité central du RDPC, l’homme de silence avait été déclaré perdant ce jour aux environs de 13 heures. C’était sans compter sur son expérience de fin politique.

Pendant que Micheline Avom NYAMBONE célébrait sa prétendue victoire, parce-que ayant remportée le face à face en interne 13 voix contre 12, l »homme préparait la surprise générale lors de la session de plein droit devant l’autorité administrative du département du Lom et Djerem, Yves Bertrand AWOUNFAC ALIENOU.

Lorsque la délégation que conduisait le préfet du Lom et Djerem est arrivée à Diang, dans la salle du COOPLALOD aux environs de 22 heures passées, l’autorité administrative s’est d’abord excusée pour le retard car ayant été respectivement à Bétaré-Oya, Ngoura, Belabo et enfin Diang en une journée pour le même exercice, c’est pas toujours évident. Après ceci, le préfet a fait lecture des textes qui encadrent l’élection des Maires et de ses adjoints. Ensuite, le processus électoral pouvait alors démarrer.

Les deux précédents candidats au poste de Maire de la commune de Diang se présentent à l’autorité administrative pour passer à la concrétisation. Alain Wilfried MENGANAS et AVOM NYAMBONE Micheline étaient les deux en course.

Lire aussi
Élections du 09 février 2020: Honorable Bapooh Lipot consolide l'Alliance UPC-RDPC

Après le résultat des urnes cette nuit là, l’ancienne Maire NYAMBONE AVOM Micheline n’en revenait pas. Le stratège politique Alain Wilfried MENGANAS avait déjà réussi à récupérer deux voix de plus pour renverser les pronostics en sa faveur. C’est ainsi que le bureau d’âge a annoncé publiquement et sans appel la brillante victoire du conseiller municipal candidat à sa propre succession Alain Wilfried MENGANAS Maire reélu de la commune de Diang pour le prochain quinquenat.

Un résultat qui a assuré les populations de l’arrondissement à davantage faire confiance au RDPC. L’élu du jour, n’a pas manqué de préciser le style tactique et technique qu’il a usé pour en arriver là. « J’ai été sensible à votre gène le 18 février dernier lors de la fausse note sur l’élection du Maire de la commune de Diang et de ses adjoints. Ce sont les gens qui ne lisent pas les textes qui ont véhiculé la fausse information. Les autres avaient marqué leur but aux entraînements en journée. Moi j’ai marqué mon but au cours du match de championnat. Lequel est pris en compte par la FECAFOOT ?»

Lire aussi
Législatives et municipales 2020: Le Mbam-et-Inoubou réitère son soutien à Paul BIYA

Pour le notable Georges NYAZANG, « il est question maintenant que nos élus soient ouverts aux suggestions des personnes externes au Conseil. Le développement de Diang est une entreprise communautaire et non l’apanage des seuls hommes politiques ou des seuls Conseillers. Diang regorge des expertises multiformes et nos élus doivent en tirer le plus grand profit».

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer