CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun – Carnet noir : Simon Meyanga le communicateur du RDPC est mort

Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais ( Rdpc ) est en deuil.

Simon Meyanga s’est éteint ce matin du dimanche 10 mai 2020 au Centre hospitalier et universitaire ( CHU) de Yaoundé. Des sources familiales rapportent que l’ancien chef de la division de la Communication à la Caisse nationale de prévoyance sociale ( Cnps), était interné depuis une semaine au CHU, où il a rangé sa plume ce matin, des suites d’une courte maladie.

Avec sa mort, le Rdpc perd un de ses plus fervents défenseurs, et partant, un des inconditionnels du régime presque quarantenaire de Yaoundé.
Journaliste de formation, Simon Meyanga aura cependant passé toute sa vie dans la communication, plutôt que dans le journalisme à proprement parler. Il aura été pendant de très longues années, et ce jusqu’à sa mort, le présentateur en langue française pour le compte du Rdpc, de l’émission “Expression des partis politiques ” diffusé chaque semaine sur la Crtv, la télévision gouvernementale du Cameroun. Simon Meyanga était aussi l’un des grands artificiers du journal L’Action, le journal de propagande du parti au pouvoir.

Lire aussi
Cameroun : Le RDPC et le MCNC au tribunal

Simon Meyanga meurt-il frustré et frappé d’ingratitude pour services rendus?

Difficile de répondre à cette question. Toutefois, et incroyablement, Simon Meyanga meurt trois mois seulement après son licenciement à la Cnps. En effet, pendant la campagne électorale relative aux élections législatives et municipales de février dernier, Simon Meyanga avait déposé un dossier de mise en indisponibilité auprès de Olivier Noël Mekulu Mvondo le directeur général de la Cnps, histoire de se mettre au service de la propagande de son parti. Bien plus, le fera- t-il savoir lui-même, avec deductibilité sur son salaire. Mais après la campagne électorale, et de retour à la Cnps, Simon Meyanga apprend curieusement son licenciement. Il est presqu’en pleurs. Il ne reçoit aucun soutien des barons du régime tels que Jacques Fame Ndongo le ministre d’État chargé de l’Enseignement supérieur, et patron de Communication du Rdpc, ou encore Jean Kuete le secrétaire général du parti de Paul Biya.

Lire aussi
Cameroun : Le RDPC et le MCNC au tribunal

Bien avant cela, le DG de la Cnps avait déjà amorcé la descente aux enfers de Simon Meyanga. En 2019, il est limogé de ses fonctions de chef de division de la Communication, et ramené au statut de cadre d’appui. Une humiliation selon certains. Des sources lui prêtaient déjà des relations orageuses avec Monsieur Mekulu Mvondo le DG de la Cnps.

Simon Meyanga est mort ce dimanche 10 mai 2020 au CHU de Yaoundé, des suites d’une courte maladie. Cela est évident. Mais la vie est-elle uniquement physique et matérielle ? N’est-elle même pas essentiellement spirituelle ? Beaucoup de frustration et de déception étaient perceptibles dans la voix de Simon Meyanga, depuis un an qu’il avait été ramené au statut de cadre d’appui à la Cnps, et bien plus encore, depuis son licenciement en févier dernier. Hommage soit rendu à son illustre mémoire ! Une pensée profonde pour sa femme et ses enfants. Ainsi va malheureusement la vie.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer