Cameroun – Cap-Vert : La FIFA chamboule tout, choc en plein cagnard !

Ghorbal Mustapha

À quelques jours du choc tant attendu entre le Cameroun et le Cap-Vert, comptant pour la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2026, la FIFA vient de jeter un pavé dans la mare. Dans une décision aussi soudaine qu’inattendue, l’instance suprême du football mondial a décidé de modifier l’heure du coup d’envoi, initialement prévu à 17h, pour le ramener à 14h. Un changement d’horaire qui n’a pas manqué de faire jaser dans les chaumières camerounaises, tant il bouscule les habitudes et les plans échafaudés de longue date par les fans des Lions Indomptables.

Jouer en pleine fournaise, le nouveau défi des Lions

Conséquence directe de cette reprogrammation de dernière minute : c’est désormais en plein cœur de l’après-midi, sous un soleil de plomb, que les hommes de Marc Brys devront en découdre avec les Requins Bleus du Cap-Vert. Un véritable défi physique pour les organismes, qui devront puiser dans leurs réserves pour ne pas fondre sur la pelouse du stade Ahmadou Ahidjo. Car avec des températures qui avoisinent allègrement les 30°C à cette heure de la journée, c’est un véritable match dans le match qui attend les 22 acteurs. Rude, l’apprentissage de la météo qatarie pour les Camerounais, qui espèrent bien voir le pays de Paul Biya disputer le prochain Mondial !

Ghorbal Mustapha au sifflet, l’assurance d’un arbitrage de qualité

Seule éclaircie dans ce ciel obscurci par les caprices de Gianni Infantino et consorts : la désignation du trio arbitral algérien, emmené par l’expérimenté Ghorbal Mustapha, pour diriger cette rencontre. Un choix judicieux de la FIFA, qui mise sur le savoir-faire reconnu des hommes en noir algériens pour garantir un arbitrage de qualité et ainsi éviter toute polémique qui viendrait entacher ce choc au sommet. De quoi rassurer les plus sceptiques, qui craignaient que ce changement d’horaire de dernière minute ne cache en réalité une sombre manigance destinée à favoriser l’une ou l’autre équipe.

Le Cap-Vert en embuscade, les Lions sous pression

Car au-delà des considérations extra-sportives, c’est bien d’un match capital pour la qualification au Mondial 2026 dont il s’agit. Et la pression sera forcément du côté camerounais, tant les hommes de Marc Brys savent qu’ils n’ont pas droit à l’erreur. Face à eux, un Cap-Vert certes novice à ce niveau mais qui compte bien jouer crânement sa chance, porté par sa jeunesse insouciante et son football chatoyant. Un véritable piège pour des Lions Indomptables qui devront impérativement rugir sous peine de voir le Mondial s’éloigner dangereusement. Les voyants sont au vert, à eux de ne pas les faire virer au rouge !

Un chaudron d’Ahmadou Ahidjo attendu, malgré la canicule

Seul allié des Lions dans cette bataille : le public camerounais, qui devrait encore répondre présent en masse pour pousser ses favoris vers la victoire. Même si le changement d’horaire risque de freiner les ardeurs de certains, tant la perspective de s’entasser dans les travées du Stade Ahmadou Ahidjo en pleine canicule peut en refroidir plus d’un, nul doute que les supporters des Lions Indomptables sauront faire fi de la météo pour venir garnir les gradins du stade de la capitale. Et ainsi prouver, une fois de plus, que le 12e homme camerounais est incontestablement l’un des tous meilleurs au monde ! De quoi donner des frissons aux Cap-Verdiens…

Par Hervé Nguéna pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *