Sport

Cameroun – Can 2021 ( tanière du Lion) : Le tacle irrégulier de la Sabc sur Ucb

Détentrice des droits exclusifs de distribution de boissons dans toutes les activités liées à la Coupe d’Afrique des Nations ( CAN ) de football ToralEnergies 2021, l’Union Camerounaise de Brasseries (UCB) se voit couper l’herbe au pied, par l’un de ses concurrents qu’est la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun ( SABC).

Le 29 décembre dernier, la Confédération Africaine de Football ( CAF), par le biais d’un communiqué largement partagé sur les réseaux sociaux, désignait UCB comme son partenaire exclusif en matière de boissons durant la CAN 2021 qui se joue en terre camerounaise depuis le 9 janvier, et ce, jusqu’au 6 février 2022.

Ce partenariat de l’instance faîtière du football continental avec une marque de boisson locale, notamment UCB, faisait de cette dernière le fournisseur officiel et exclusif d’eau minérale, de boissons gazeuses et de bières pendant toute la durée de la compétition, comme précisé dans le communiqué y relatif. Un acte qui rendait ainsi illégal, tout autre déploiement d’une entreprise concurrente dans une activité en rapport avec la Coupe d’Afrique des Nations.

Lire aussi
CAN 2021 : le Cameroun doit être félicité !

Malheureusement, depuis le début de la compétition, des entreprises concurrentes à l’Union Camerounaise de Brasseries, notamment la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun, bafouent les règles en la matière, et ont mis sur pied un déploiement spécial à l’occasion de la CAN. Profitant de ses accords avec la Fédération Camerounaise de Football ( FECAFOOT), la filiale du groupe Castel a organisé dans neuf villes du pays, des fan zones qu’elle a tôt fait de surnommer « tanière du lion », afin de créer une certaine confusion auprès des consommateurs et aussi auprès des régulateurs en la matière. Toujours est-il que ces supposées « tanières du lion » remplissent tous les critères pour être des fan zones sans en avoir le droit.

Ce qui est regrettable dans cette situation, reste que certaines parties telles que la CAF et même des membres du COCAN qui devraient réguler ce secteur d’activité pour empêcher de telles pratiques illicites, semblent accompagner la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun dans sa forfaiture. Par exemple , lors de l’ouverture officielle de « la tanière du lion » de Douala sise au stade Cicam ce dimanche 16 janvier, l’on a vu tout le gratin administratif de la ville accompagner les responsables de la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun à cette occasion. Une situation qui met à mal l’exclusivité de l’Union Camerounaise de Brasseries qui, devrait être encadrée par ces mêmes autorités.
On se souvient encore qu’à l’entame de cette Coupe d’Afrique des Nations de football, la CAF avait pondu un communiqué pour sommer une entreprise de téléphonie mobile de stopper toute publicité faisant allusion à la compétition.

Lire aussi
Cameroun - Mali: un «marabout» impose un joueur au coach camerounais

On comprend alors peu ou prou, le mutisme de l’instance faîtière du football africain sur cette autre entrave à son règlement qui cause un gros préjudice à l’un de ses partenaires qu’est l’Union Camerounaise de Brasseries.

Si jusqu’à cette heure, aucune communication officielle n’a été encore faite sur le sujet, il faut tout de même dire que cette pratique est aux antipodes du fair play traditionnellement connu aux Brasseries du Cameroun, s’apparente à un tacle irrégulier devant l’arbitre qui hésite à siffler ou à donner un carton rouge au joueur auteur du tacle, pour que la rencontre continue à se dérouler dans le respect du règlement.

Lire aussi
Can 2021 : Le Cameroun dans la panique

Correspondance : Samuel Tsafack / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page