Politique

Cameroun: Cabral Libii nomme les responsables du PCRN à Botmakak

Mettant fin aux supputations qui avaient cours dans l’opinion publique, le président du Parti Camerounais pour la réconciliation nationale(Pcrn) Cabral Libii a finalement nommé les responsables locaux de son parti à Botmakak.

Des zones géographiques où lord de la présidentielle, Cabral Libii avait réalisé une percée remarquable, la circonscription de Botmakak restait l’une des rares où les sympathisants de celui que l’on avait surnommé le « Macron Camerounais » n’avait pas de structure politique organisée. Cet état de fait créait une sorte de cacophonie dans laquelle d’habiles démagogues voulant profiter de l’aura de Cabral Libii ont tôt fire de saisir l’opportunité de rebondir.

C’est pourquoi dans une note datée du 26 septembre 2019, Cabral Libii procédant comme Président du Pcrn a mis fin aux guerres feutrées de positionnement ravivées par l’approche des élections locales et qui minent l’unité du parti.

Le maire Upc Aaron Gweth passe au Pcrn En procédant à la nomination des membres de la représentation provisoire de Botmakak, Cabral Libii a été suffisamment clair pour éviter les ambiguïtés antérieures. C’est un «mandat provisoire» qui est accordé à cette équipe constellée de jeunes dont les membres ont été sûrement discriminées en fonction de leurs investissements remarquables dans le travail de sensibilisation dans le cadre de l’opération «onze millions de Camerounais », pour « implémenter le Pcrn… afin d’assurer le maillage territorial de la commune ».

Mais au chapitre des curiosités de cette liste, l’on a noté la presence du nom de Aaron Gweth l’ancien maire encarté Upc de la commune de Botmakak en 2008 dont le ralliement au Pcrn est une recrue de choix pour Cabral Libii. Également, l’on note le nom de Mme Biwolé, l’épouse du milliardaire de Hegba nommé Bayiga, propriétaire de l’immeuble Bayiga center, montée maison de la femme à Nkoldongo et dont la rumeur crédite d’être le parrain de Cabral Libii.

La Voix du Centre N° 0115 Du 30 Septembre 2019

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer