Cameroun - Assemblée nationale : Les recettes fiscales 2017 en hausse - 237online.com
Economie

Cameroun – Assemblée nationale : Les recettes fiscales 2017 en hausse

Le projet de loi de règlement pour l’exercice budgétaire 2017 a été déposé vendredi dernier.

Le projet de loi de règlement du Cameroun pour l’exercice 2017 a été déposé à l’Assemblée nationale le vendredi 9 novembre 2018 au cours d’une séance plénière. Il fait apparaître que sur le budget de l’Etat pour l’exercice 2017, arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 4 373 800 000 000 de F.Cfa, il a été constaté des encaissements d’un montant total de 4 529 703 498 000 francs Cfa, soit un taux de réalisation de 103, 56 % par rapport aux prévisions (4 373 800 000 000 de F.Cfa). D’après l’économie de ce projet de loi soumis à l’examen du Parlement, cette performance se justifie par une bonne mobilisation des recettes fiscales avec un taux de réalisation de 99,63 %, ainsi qu’un dépassement des emprunts issus de la coopération internationale (113,62 %), en raison des appuis budgétaires reçus des partenaires dans le cadre du Programme Economique et Financier signé en juin 2017 avec le Fonds Monétaire International. Lesdites recettes se répartissent en recettes propres à 3 131 616 860 793 francs Cfa, sur des prévisions de 3 143 300 000 000 F.Cfa, soit un taux de réalisation de 99, 63%. Les emprunts et dons s’élèvent à 1 398 086 637 961 F.Cfa, sur des prévisions de 1 230 500 000 000 F.Cfa, soit un taux de réalisation de 113,62 %. Les autres recettes s’élèvent à 606 761 773 403 F.Cfa, sur des prévisions de 624 170 000 000 de F.Cfa, soit un taux de réalisation de 97, 21%. S’agissant des dépenses, elles s’élèvent à 4 229 422 648 056 F.Cfa, soit un taux d’exécution de 96,70 % par rapport aux dotations initiales 4 373 800 000 000 F.Cfa.

Les dépenses exécutées à 98,63 %

Les dépenses de fonctionnement portées au terme d’ajustements budgétaires survenus en cours d’exercice sont exécutées de 94,38%. Les dépenses d’investissement pour un montant de 1 427 011 755 041 F.Cfa, sur des prévisions de 1 586 900 000 000 de F.Cfa, ramenées en cours d’exercice à 1 446 784 445 076 F.Cfa, soit un taux d’exécution de 98,63 %. Le service de la dette quant à lui s’est élevé à la somme de 761 693 343 230 F.Cfa, pour des prévisions de 727 500 000 000 de F.Cfa, ramenées en cours d’exercice à 764 696 419 526 F.Cfa, soit un taux de réalisation de 99,61%. Le moins que l’on puisse dire c’est que la différence les réalisations budgétaires en recettes ( 4 529 703 498 754 F.Cfa) et en dépenses (4 229 422 648 056 F.Cfa) fait apparaître un solde budgétaire excédentaire de 300 280 850 698 F.Cfa, contre un solde de 54 333 359 813 F.Cfa en 2016. Le présent projet de loi fait également ressortir les écarts dans la mise en oeuvre des programmes, sur la base des autorisations d’engagement et des crédits de payement votés, ainsi que la performance des programmes.

Commenter avec facebook

Source
Jean-Philippe Nguemeta
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer