Politique

Cameroun – Assemblée nationale : Cavaye Yéguié face au «Covidgate»

L’ouverture de la session ordinaire du mois de juin 2021 a permis au Pan de se prononcer sur des sujets d’actualité: Covidgate, circulation illégale de 7000 armes, attaques contre le Cameroun…

Le président de la Chambre Basse du Parlement voit d’un mauvais œil les commentaires qui accompagnent les auditions de certains membres du gouvernement au Tribunal criminel spécial (Tcs). Il l’a souligné au cours de son discours d’ouverture de la session du mois de juin 2021. Ainsi, selon Cavaye Yéguié Djibril, seules les conclusions de l’enquête demandée par le président de la République devraient être commentées dans les médias et les réseaux sociaux. «Sur très hautes instructions du Chef de l’Etat, une enquête est en cours afin de connaitre de la gestion des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19 dans le pays. Je voudrais prier les compatriotes de bien vouloir attendre les conclusions des investigations. N’allons pas vite en besogne » indique-t-il. Pour le Pan, l’agitation médiatique qui a cours en ce moment dessert à bon nombre de personnes auditionnées: «Evitons tout lynchage à travers les médias et autres réseaux sociaux, au risque d’exposer certains citoyens à la vindicte populaire Restons sereins.»

7000 armes en circulation

Le 6 mai dernier, le ministre de l’Administration territoriale décidait de l’interdiction des armes traumatiques sur le territoire camerounais. Dans les colonnes de Cameroon Tribune, Paul Atanga Nji justifiait cette mesure par leur utilisation au cours de braquage: «ce sont des armes extrêmement dangereuses qui ont parfois servi à des braquages. Ici, l’on n’a pas besoin d’autorisation pour leur acquisition. A vue d’œil, elles ressemblent à des armes de guerre. Si vous avez trois ou quatre personnes qui vous surprennent dans une boutique ou un restaurant munies de ces engins, le temps que vous réalisez qu’il s’agit d’armes traumatiques, ils auront eu le temps d’opérer leur forfait.»

Le président de l’Assemblée a dès lors fait sien ce problème. La circulation illégale de 7000 armes donnerait des sueurs froides à Cavaye Yéguié Djibril. «La Représentation nationale voudrait attirer l’attention du gouvernement sur un phénomène de plus en plus inquiétant à savoir : la circulation des armes de toutes natures et de diverses origines. Des informations à notre disposition font état de sept mille armes illégalement en circulation. Au moment où il est constaté, comme une montée en puissance de l’insécurité, caractérisée par des scènes de violences ici et là ainsi que par des actes de grand banditisme. Il est urgent de circonscrire ce phénomène. Il constitue une menace pour l’intégrité physique des citoyens et même pour la sécurité de l’Etat». Pour le Pan, il est dès lors nécessaire de mieux contrôler ce secteur: «Je salue déjà les premières mesures prises par le gouvernement à travers le Ministère de l’Administration territoriale notamment l’interdiction des armes traumatiques. Mais j’exhorte les autorités compétentes à aller au-delà. Il s’impose ici la nécessité de remettre de l’ordre dans ce secteur, de reprendre en main le système de circulation et de détention des armes au Cameroun».

Attaques

Pour terminer, le président de l’Assemblée nationale est revenu sur la lettre adressée par la Représentation nationale au Secrétaire d’Etat américain le 09 avril dernier. Légitimant cette sortie par la nécessité de défendre le Cameroun. «Je voudrais relever l’engagement des Députés à l’Assemblée nationale face aux attaques extérieures dirigées contre le Cameroun. La lettre ouverte adressée au Secrétaire d’Etat américain par les élus de la Nation, toutes chapelles politiques confondues et lue solennellement le 9 avril 2021 constitue un document historique, un véritable camouflet pour les détracteurs et pourfendeurs de la République. Ces professionnels de la désinformation trouveront désormais les honorables députés sur leur chemin». Une nouvelle croisade pour le PAN.

Ben Christy Moudio

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page