Politique

Bilinguisme et multiculturalisme : La Commission Nationale entre bilans et perspectives

Les travaux de la deuxième session ordinaire de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme pour l’exercice 2020 se sont tenus hier jeudi 17 décembre 2020 à Yaoundé.

« L’année 2020 a été une année assez difficile. Le Coronavirus a eu un impact assez négatif sur nos activités ». Dixit Peter Mafany Musonge, président de la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme à l’ouverture des travaux de la deuxième session ordinaire de cette institution. Néanmoins poursuit le maître des céans « Our Balance sheet is positive » en français « notre bilan est positif » avant de se lancer dans le détail explicatif en ce qui concerne la mise en œuvre des missions de la Commission et de son Plan d’actions 2020. Ainsi, face à ces collaborateurs, il rappelle les descentes effectuées dans les départements ministériels pour suivre et évaluer l’application des dispositions de la loi sur la promotion des langues officielles [loi n°2019/019 du 24 décembre 2019] au Cameroun « qui nous ont permis de noter que des progrès substantiels ont été réalisés en matière de promotion du bilinguisme dans notre pays », relève Mafany Musonge. Il note également à leur actif : la mission couplée « écoute des populations d’une part, explication et sensibilisation sur le bien-fondé de la loi du sur la promotion des langues officielles, d’autre part d’apprécier le niveau de liberté d’expression dans le pays…l’accentuation de la sensibilisation des populations dans le but de réduire l’ampleur et la portée du discours de la haine, sur le vivre ensemble et l’harmonie sociale.

Egalement, l’accélération de la mise en place des Antennes régionales de la commission à travers l’obtention et la réhabilitation des locaux qui lui sont dédiés dans les 10 régions. « Dans un proche avenir, la Commission se rapprochera considérablement des populations sur toute l’étendue du territoire national », promet à ce propos son président. Au cours de l’année qui s’achève, Peter Mafany Musonge a reçu en audience des chefs de missions diplomatiques et organisations internationales installées à Yaoundé, leaders de partis politiques. Certaines, précisément celles « accordées au Haut-Commissaire du Canada et l’Ambassadeur de Guinée Equatoriale au Cameroun sont porteuses de bonnes perspectives de coopération », assure-t-il.
Après cette mise en condition, l’agenda des travaux prévoyait : la présentation et l’adoption du Rapport sur la mise en œuvre des missions de la Cnpbm au cours de l’année 2020 ; la présentation et l’adoption du Rapport d’activités de l’exercice 2020 ; la présentation et l’adoption du plan d’actions de l’exercice 2021.

Lire aussi
Cameroun : Décentralisation sous assistance respiratoire à Douala 1er

Nadège Christelle BOWA

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page