Benoît XVI met les prêtres carriéristes et pouvoiristes en garde

Le 3 février dernier, au cours de l??audience générale qui s??est déroulée à la salle Paul VI au Vatican, le pape Benoît XVI a attiré l??attention du clergé sur la tentation du pouvoir au sein de l??Eglise.En s??appuyant sur la figure de Saint Dominique qui est le patron de l??Ordre des Frères prêcheurs, le pape Benoît XVI a souligné que : « Faire carrière, le pouvoir est une tentation qui menace aussi ceux qui occupent  une place d??autorité au sein de l??Eglise ».Le souverain pontife a souhaité que les prêtres se comportent comme Saint Dominique qui, devenu prêtre, fut nommé chanoine de la cathédrale d??Osma. Une «

position  qu??il n??interpréta pas comme un privilège ni  comme le début d??une carrière ecclésiastique, mais comme un service à accomplir avec attention et  humilité ».En effet, la tentation du pouvoir ne concerne pas seulement les politiciens ou les fidèles laïcs qui s??intéressent à la gestion des affaires publiques. Elle guette également les membres du clergé. Au sein de l??Eglise, il arrive que des prêtres manoeuvrent et mettent des bâtons dans les roues de leurs confrères dans le but de les « noyer » et pour être les seuls à être « bien vus » par l??évêque ou l??archevêque. On a souvenance des peaux de bananes, des intrigues et des rumeurs les plus folles qui circulent souvent dans les diocèses lorsqu??un évêque s??apprête à prendre une retraite bien méritée ou lorsque le poste de l??évêque est vacant dans un diocèse donné.Au moment où l??on attend la nomination des évêques dans les diocèses de Bafoussam, Bafang et Kumba, le message du pape Benoît XVI sonne comme un rappel à l??ordre aux prêtres du monde entier en général et à ceux de l??Afrique et du Cameroun en particulier  dont certains n??ont pas encore compris que le curé, le recteur, l??évêque ou l??archevêque sont des bergers et des serviteurs.  L??attribution d??une charge ou la nomination à une fonction au sein de l??Eglise est d??abord et surtout « un service à accomplir », comme dit le pape Benoît XVI. Ce n??est pas « le début d??une carrière » comme dans le cadre de l??administration d??un pays, à l??instar du Cameroun où des fonctionnaires zélés et opportunistes cherchent par tous les moyens à faire carrière et à occuper de hautes fonctions.Annonce et témoignage évangéliquePour le pape Benoît XVI, l??enjeu n??est pas de viser le pouvoir, mais de se mettre au service des autres. Dominique, qui s??est distingué dès sa jeunesse par l??écriture et son amour envers les pauvres, tenait à ce que ses frères « aient une solide formation théologique, n??hésitant pas à les envoyer dans les universités (??) pour des études fondées sur l??écriture et le savoir théologique, dans le respect des interrogations de la raison ».Le Saint-père a encouragé les prêtres et les fidèles laïcs à suivre l??exemple dominicain, en cultivant la dimension culturelle de la foi : « afin que la beauté de la vérité chrétienne soit mieux perçue, et que la foi puisse être nourrie, renforcée, mais aussi défendue ». Le prêtre Dominique donnait l??exemple d??une vie de pauvreté et d??austérité pendant qu??il prêchait et participait à des débats publics.Le pape Benoît XVI a parlé du zèle missionnaire de Dominique qui consistait à ramener Jésus au coeur de l??Eglise : « Le Christ est l??être le plus précieux que les hommes de tout temps et lieu ont le droit de connaître et aimer. Il est réconfortant de constater combien, aujourd??hui encore, tant de pasteurs et de laïcs, de religieux d??ordres anciens comme de nouveaux mouvements, se dépensent dans l??Eglise pour l??idéal suprême qu??est l??annonce et le témoignage évangélique  ».Dans l??homélie du Saint-père prononcée pendant les secondes vêpres de la fête de la Présentation, pour la journée mondiale des personnes consacrées, Benoît XVI a indiqué que « plus on s??approche de Dieu, plus on est proche de lui, plus on est utile aux autres ». Puis, il a conclu en formulant le v??u que l??année sacerdotale soit « une occasion supplémentaire pour les religieux prêtres, d??intensifier leur chemin de sanctification, et pour tous les consacrés et consacrées, un stimulant pour accompagner et soutenir leur ministère de leur prière fervente ».Edmond Kamguia K., LNE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *