CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
7392
Actifs
2612
Guéris
4575
Décès
205
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 5 juin 2020
Société

Ayos : Encore de la bagarre entre la sous-préfète et l'enseignant

Avant de se présenter au tribunal, la sous-préfète d’Ayos et l’enseignant de philosophie se crêpent le chignon à travers les médias, après s’être battus dans une salle de classe.

Qui est véridique entre Mireille Sandrine Ngo Mbey et Steve Ondoua ? Nul n’a encore la réponse à la question. La sous-préfète et l’enseignant de philosophie au Lycée d’Ayos se livrent à des affrontements médiatiques tous ces derniers temps, après le combat virulent dans une salle de classe, avec comme admirateurs du spectacle des élèves. Les 2 combattants relatent des versions de fait totalement différentes de ce qui a pu en être à l’origine. Une chose est sûre, un tente de faire porter le chapeau à l’autre et verse versa.

Mireille Sandrine Ngo Mbey dit avoir eu raison : “Quand j’arrive devant la salle de M. Ondoua, je me présente à lui et il me dit tout de suite, vous n’entrez pas madame. Je l’ai donc poussé avec la pomme de main en disant, monsieur, reculez, comme on fait avec l’enfant. C’est comme ça qu’il m’empoigne, il me jette sur les élèves du premier banc. J’ai juste eu le temps d’attraper sa cravate et de m’agripper à lui“, a-t-elle déclaré.

Steve Ondoua dit autre chose : “ Lorsque j’ai vu la dame arriver, la première chose qu’elle a demandé, c’était de savoir qui moi je suis. Je me suis normalement présenté. Elle m’a qu’elle avait une enquête inopinée, qu’elle voulait non seulement sévir dans ma salle de classe, mais elle voulait aussi causer avec les élèves. Mais je lui ai rappelé que j’étais en situation d’évaluation et que, à défaut de revenir, si elle pouvait me permettre au moins de retirer les copies des enfants. C’est comme cela que la dame m’a bousculé en me demandant de sortir, je me suis adossé au mur pour gardé l’équilibre“.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer