Politique

Assemblée nationale du Cameroun: Le cas Cavaye Yeguie Djibril

Les instructions données par le président national du RDPC, au pouvoir depuis 37 ans, pour les élections législatives et municipales du 9 février 2020, prédisposent à dire que le président de la République du Cameroun prépare la relève de la classe dirigeante et des décideurs.

Et si la commission départementale du Mayo Sava (dans la région de l’Extrême-Nord) des investitures pour les Législatives du 9 février 2020 dans le RDPC, avait outrepassé les instructions du président national et du secrétaire général du Comité central ? Dans le 2è point de la « Note N°004/RDPC/CC/SG du 15 novembre 2019 portant application des Circulaires n°001/RDPC/PN et n°002/RDPC/PN du 15 novembre 2019 relatives aux opérations d’investiture des candidats du RDPC aux élections Législatives et Municipales du 09 février 2020 », il est recommandé que « les opérations d’investiture seront conduites dans la transparence, la rigueur, l’objectivité, le respect des considérations liées à la sauvegarde, du vivre-ensemble, notamment la recherche du consensus, l’équité, le partage, l’ouverture, le respect de la diversité, la promotion de nouvelles figures, le genre, les minorités ».
Y faisant suite, le secrétaire général, Jean Kuete, signe ce même 15 novembre, un texte d’application de la circulaire du président national, où il instruit les aux responsables des commissions de présélection des candidats que « La promotion des nouvelles figures passe par l’injection du sang neuf dans les listes du parti, chaque fois qu’il est possible, notamment dans les cas mettant en concurrence des camarades bénéficiant de la retraite parlementaire ».

Lire aussi
Contentieux pré-électoral : 20 dossiers sur 127 obtiennent gain de cause

Mais à l’issue des investitures dans le Mayo Sava, la liste du président de l’Assemblée nationale (PAN, depuis 1992) l’Honorable Cavayé Yeguié Djibril, figure parmi les trois listes en compétition. Et la question que l’on se pose est si la commission départementale des investitures n’a pas enfreint l’esprit des textes signés par la hiérarchie du RDPC ? Ce d’autant que la liste du PAN sortant a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le Maya Sava. « Trop c’est trop ! Il faut que ces vieux libèrent la place, nous voulons aussi gérer la cité comme ils le font depuis des décennies, qu’ils aillent se reposer ! », n’a cessé de marteler Aboubakar Alhadji, représentant des jeunes du Septentrion, dans les colonnes du site Actu Cameroun du 25 novembre 2019.

Au Comité central de décider

Or, les notes du président national et du secrétaire général du RDPC viseraient principalement le président de l’Assemblée nationale sortant, même si certains observateurs et analystes politiques se demandent encore si Paul Biya doit enfin se séparer de Cavayé Yeguié Djibril. Mais, les opérations de présélection n’ont pas encore dit leur dernier mot. Car il revient au Comité central de décider des candidats qui vont valablement représenter le parti à l’Assemblée nationale et dans les mairies au regard des grands défis et enjeux qui attendent le RDPC dans ce septennat des Grandes opportunités commencé depuis le 6 novembre 2018 au lendemain de la présidentielle ; dans un contexte de crise sécuritaire et des ambitions à atteindre après le Grand dialogue national inclusif du 30 septembre au 4 octobre 2019 et dont les résolutions sont énormes.

Lire aussi
Cameroun: Les actes de naissance au cœur du contentieux pré-électoral

Beaucoup voient en cette stratégie, la volonté pour Paul Biya d’assurer la transition au sein de son parti. Et pour y parvenir, « la nouvelle Assemblée nationale devra se doter d’hommes et de femmes à la hauteur des enjeux et des défis historiques que le Cameroun entend relever pour le septennat des grandes opportunités ». On n’a qu’à voir le tsunami que les investitures ont orchestré. Plusieurs des députés ne retourneront plus à l’hémicycle après le 9 février 2020.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer