Next
Sport Pari 1xbet

Fête de la jeunesse 2018: l'événement se prépare activement au Cameroun

Fête de la jeunesse 2018: l'événement se prépare activement au Cameroun

Les préparatifs de la 52e édition de la fête de la jeunesse prévue le 11 février 2018, s’intensifient dans les dix régions du pays.

Le ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique, tenait une réunion de mise au point des préparatifs du 11 février ce jeudi à Yaoundé. Autour de Mounouna Foutsou, les responsables des différentes commissions. Principale recommandation du ministre à ces derniers, assurer un succès total à la prochaine fête de la jeunesse. Cette année, l’événement sera lancé dans les localités de Yabassi et de Yingui, région du Littoral. Ce sera respectivement, les 4 et 5 février 2018.


Préparatifs à Yingui
Une bonne nouvelle se dessine en perspective pour la jeunesse de Yingui. En effet, il est prévu l’inauguration d’une ferme pilote aquacole de 2e génération le 5 février dans cette localité. Cette 52e édition de la fête de la jeunesse sera focalisée sur l’insertion socioéconomique des jeunes. Il s’agit d’une préoccupation constante du gouvernement face à la montée du chômage.
De plus, la campagne de l’éducation civique

Likebets
et la santé sera intensifiée. Dans cette localité de Yingui, un forum de trois jours sera organisé. Au centre des échanges, la participation des jeunes à la gestion et protection de l’environnement. Et le thème retenu est : « Quelles sources d’employabilité pour ces jeunes dans ce domaine dont on parle à l’international».
Toujours dans la perspective de la fête de la jeunesse, le Minjec annonce une foire des initiatives jeunes. Dans la région du Littoral, salles des fêtes d’Akwa, les jeunes seront face aux leaders d’entreprises. Une plateforme idoine prévue du 8 au 9 février qui permettra aux porteurs de projet de partager leur expertise. Bien plus, une occasion propice aux éventuels partenariats.
La fête de la jeunesse 2018 sera donc marquée par de nombreuses activités innovantes. Désormais, chaque arrondissement a la possibilité d’organiser trois à quatre défilés. Selon les directives du ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique toutes les activités doivent être décentralisées. Mounouna Foutsou tient à ce que tous les jeunes camerounais où qu’ils se trouvent, puissent se sentir concernés.


Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac