CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
AfriquePolitique

Anniversaire : l’Afrique célébrée ce 25 mai

Ce lundi, on commémore la 57e année de création de l’OUA devenue l’UA depuis le 26 mai 2001.

L’on célèbre la journée mondiale de l’Afrique ce lundi 25 mai 2020. C’est le jour anniversaire de la signature des accords de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine) qui date du 25 mai 1963 à Addis Abeba (capitale d’Ethiopie). A la création de cette institution qui est devenue l’UA (Union Africaine) le 26 mai 2001, 53 pays en étaient membres. Ce fut l’occasion de rapprochements entre les peuples africains car elle représente le symbole du combat de tout le continent africain pour la libération, le développement et le progrès économique. N’oublions surtout pas que l’Afrique est considérée à juste titre comme le berceau de l’humanité à cause d’un grand nombre de peuples, de langues, de religions et de traditions.

Mais malheureusement, le PIB par habitant est le plus bas au monde. L’endettement des pays reste très lourd, faute d’un développement économique harmonieux. La pénurie d’eaux potables demeure un sujet préoccupant.

Missions de l’OUA

L’OUA se voulait une organisation qui devait amplifier la coopération entre les états africains pour lutter contre le sous-développement et toute forme de néocolonialisme. Elle s’efforçait donc à soutenir les mouvements d’émancipation coloniale, puis de coordonner l’action de ses membres. La philosophie de l’OUA reposait sur les principes tels que : l’attachement à la charte de l’ONU, le respect des frontières issues de la colonisation, le règlement pacifique des conflits internationaux, le non alignement, le rejet des bases militaires étrangères et la condamnation du racisme.

Avec la fin de l’OUA, les dirigeants africains ont tourné une page du continent, celle des indépendances et des premiers pas vers l’unité, mais marquée par les autoritarismes, le sous-développement chronique et les conflits. Quelques semaines seulement avant sa dissolution, 20 pays africains (sur 53) étaient aux prises avec des conflits inter-Etats, des guerres civiles ou des rébellions.

Tags
Afficher plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer