International

Washington et Bruxelles se coordonnent pour empêcher une hausse des prix des hydrocarbures

Les autorités des États-Unis se coordonnent étroitement avec l’UE afin que les sanctions pétrolières européennes contre la Russie n’entraînent pas une flambée des prix sur le marché énergétique. C’est ce qu’a annoncé mercredi Melanie Nakagawa, assistante spéciale du président américain et directrice principale pour le climat et l’énergie au Conseil de sécurité nationale.

Pour rappel, le 3 juin, le Conseil de l’UE a définitivement adopté le sixième train de sanctions contre la Russie comprenant un embargo reporté sur les livraisons maritimes de pétrole et de produits pétroliers russes, le débranchement de quatre banques du système SWIFT et la suspension de la diffusion de trois chaînes. L’Union européenne ne considère pas pour le moment la possibilité de l’embargo sur le gaz russe, a déclaré ensuite le commissaire européen à l’Économie Paolo Gentiloni.

Blue Solutions

D’ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a noté que le budget du pays n’avait subi aucun effet négatif en raison des restrictions pétrolières de l’UE: Moscou ayant déjà augmenté les ventes de pétrole sur les marchés européens alternatifs, ses bénéfices des exportations d’énergie ne feront que croître en 2022.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page