International

Washington doit présenter au monde les recherches des laboratoires en Ukraine (Zakharova)

Moscou estime que Washington doit présenter officiellement dans un avenir proche à la communauté internationale les informations sur les recherches biologiques militaires menées en Ukraine. C’est ce qu’a annoncé mercredi lors d’un point de presse Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

« Nous confirmons les faits révélés au cours de l’opération militaire spéciale en Ukraine qui témoignent d’une destruction urgente des traces de recherches biologiques militaires par le régime de Kiev. Ces dernières étaient menées par Kiev avec un financement américain, a-t-elle dit. Il ne s’agit évidemment d’aucune utilisation pacifique, de fins scientifiques pour la paix ou le développement. Le financement était assuré par le ministère américain de la Défense. »

Blue Solutions

« Nous estimons que le ministère américain de la Défense et l’administration du président américain doivent présenter prochainement – de manière officielle au lieu des « têtes parlantes » – les informations sur les recherches menées en Ukraine », a-t-elle souligné.

Selon elle, le monde doit savoir les objectifs, les dates et la quantité des investissements dans les activités biologiques en Ukraine.

Maria Zakharova a précisé que des employés des laboratoires biologiques ukrainiens avaient des documents sur une destruction urgente – ordonnée le 24 février – d’agents pathogènes très dangereux, notamment de peste, d’anthrax, de choléra et d’autres maladies létales. « Je voudrais rappeler qu’il existe des preuves documentées de ces faits. Qui plus est, nous avons mis en garde contre ces activités il y a des années », a-t-elle indiqué.

« La question reste sur la table: a-t-on en effet détruit tous les matériaux biologiques? Comment peut-on le vérifier aujourd’hui? Ne se sont-ils pas retrouvés entre les mains des extrémistes ou des nationalistes? Qui apportera ces garanties? », s’est interrogée Maria Zakharova.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page