International

Washington a pris peur des conséquences de l’interdiction d’un vol spécial russe

Les États-Unis souhaitent maintenir des relations avec la Russie et poursuivre les activités des ambassades, a déclaré ce mercredi lors d’une conférence de presse le porte-parole du département d’État, Ned Price, commentant l’information du ministère russe des Affaires étrangères selon laquelle Washington avait interdit l’arrivée aux États-Unis d’un avion spécial pour ramener chez eux des employés de représentations russes et leurs familles.

Il a affirmé que le sujet faisait l’objet d’une conversation diplomatique en cours et que la déclaration du ministère russe ne reflétait pas correctement la situation.

« Nous souhaitons que l’ambassade des États-Unis à Moscou fonctionne. Nous souhaitons également préserver la possibilité pour l’ambassade de Russie de travailler à Washington, a-t-il indiqué. Nous estimons que la communication et le dialogue sont particulièrement importants en période de tension, mais aussi vitaux en période de conflit et de crise, comme celle dans laquelle nous nous trouvons actuellement. »

« Nous avons constamment interagi avec la Russie ces derniers mois […] pour préserver ce canal diplomatique garanti par les ambassades », a ajouté Ned Price.

Washington a refusé d’accorder l’autorisation à l’arrivée aux États-Unis d’un avion spécial pour ramener chez eux des employés de représentations russes et leurs familles qui se sont vu ordonner sous forme d’ultimatum de quitter le pays avant fin juin.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que cette démarche susciterait des contre-mesures de la part de Moscou. « Ce comportement provocateur des autorités américaines ne restera pas sans réaction. Nous avons déjà déclaré que le refus d’admettre l’avion russe entraînerait inévitablement des contre-mesures, y compris asymétriques, dont nous notifierons comme il se doit par voie diplomatique », a-t-elle souligné.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page