Politique

Vox pop : Que vous inspire la condamnation d’Alain Fogue, d’Olivier Bibou Nissack et autres à 7 ans de prison ?

« Le Mrc a le droit de faire appel » Jean Baptiste Atemengue, Rdpc

Ces militants du Mrc ont été condamnés suite à des infractions commises. Il s’agit des marches illégales organisées sans autorisation gouvernementale. Depuis l’élection présidentielle de 2018 cette tendance s’est radicalisée et ce parti politique a pris sur lui d’organiser en général des manifestations en toute illégalité et qu’on a même parfois qualifié de tentative d’insurrection. La politique, ce n’est pas la guerre. Une fois que l’élection de 2018 s’est soldée par leur défaite, ce parti devait d’abord reconnaître le pouvoir légal et légitime élu par les Camerounais dans leur majorité et ensuite travailler comme tous les autres partis politiques. Tous les autres militants des autres partis d’opposition ne se retrouvent pas dans cette posture malheureuse. Je crois qu’ils doivent le méditer. Les Camerounais ne doivent pas se faire la guerre les uns contre les autres pour le pouvoir. Nous devons laisser le peuple choisir en toute liberté et ensuite s’aligner derrière ce qui a été choisi. Le Mrc a le droit de faire appel, c’est légitime. S’ils estiment que la sanction ne leur convient pas, ils peuvent faire appel pour faire valoir d’autres circonstances atténuantes. La justice et les juges pourront peut-être les entendre.

« Le but est de semer la peur » Cyrille Rolande Bechon, Nouveaux droits de l’homme

C’est scandaleux ! Des condamnations très lourdes et sévères à l’issue de procès iniques. Des procès qui ne font vraiment pas honneur au Cameroun. C’est un coup dur pour l’État de droit que nous défendons. Avant toute chose, il faut dire que ce sont des procès qui n’auraient jamais dû exister. Donc dans un lot de violations et de toutes les entraves observées lors de ces procès, on est déçu et sidéré. Car il faut toujours rappeler que le Pr Fogue et ses camarades n’aspiraient qu’à user de leur droit constitutionnel à la liberté d’expression. Ces condamnations ont davantage pour but de démontrer la main de fer du pouvoir en place et aussi de semer la peur dans l’esprit de toutes les personnes qui militent dans l’opposition

Murielle Tchoutat, Prince Nguimbous / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page