Volleyball Cameroun : La sélection U-18 Filles a bouclé son 1er regroupement

Les Lionnes U-18 Volleyball

Le 31 décembre 2021 au Collège Johnston de Yaoundé après deux semaines de travail intense, stage préparatoire aux compétitions internationales pour l’année 2022.

Au terme de deux semaines d’intense boulot, la sélection nationale U-18 filles du Cameroun, a bouclé son premier regroupement le 31 décembre dernier à Yaoundé. Ce regroupement en prélude aux compétitions internationales à venir, a permis aux membres de l’encadrement technique et aux Lionnes de revisiter les fondamentaux techniques, mais aussi la discipline dans le jeu, avec un accent mis sur la technique individuelle des joueuses.

Occasion pour le staff technique d’observer les habilités de chaque joueuse, dans l’optique de les orienter à des postes de jeu spécifiques. C´est par un match d´évaluation que le stage s´est achevé, sous le regard du président de la Fécavolley Julien Serge Abouem, le père noël qui a offert des paires de tennis à chaque joueuse, synonyme d´encouragement. A l’issue de celui-ci, joueuses et aux membres du staff, ont été situés sur les objectifs et les enjeux des échéances futures qui de deux ordres à savoir: conserver le titre de champion d’Afrique et remporter les jeux africains de la jeunesse prévus cette année. Ce qui passe par la discipline dans la tanière. Moments privilégiés pour les présélectionnées de découvrir et d’apprécier l´offre infrastructurelle du collège Johnson, lequel a servi de cadre d´entrainement, mais aussi d´hébergement et de restauration durant leur séjour.

Pour une nouvelle cuvée, c´est acceptable la Dtn, qui pense que beaucoup reste à faire et qu´il faudra insister sur les fondamentaux. « Pour un match d´évaluation après deux semaines de travail pour des jeunes, c’est acceptable nous savons que c´est une nouvelle cuvée avec trois éléments de l´ancienne équipe, je crois qu´on doit encore beaucoup insister sur les fondamentaux, placement, déplacement, touches de balles, manchettes. C´est vrai qu´elles ont produit un spectacle acceptable, mais il y a beaucoup de travail à faire. Cependant il y a quelques-unes qui sortent du lot qu´on doit prendre en main régulièrement, la chance que nous avons, c´est qu´elles sont toutes à Yaoundé, dont on peut avoir deux à quatre séances avec elles en fonction de leur disponibilité, afin qu´elles ne perdent pas la main, parce que c´est une catégorie très sensible puisque c´est à la phase de la puberté, il y a beaucoup de facteurs qui peuvent intervenir négativement au positivement », indique Yvette Moukouri.

Quatorze joueuses ont été retenues par le sélectionneur Emile Tong Tong, une aventure qui s´est déroulée dans une ambiance bon enfant, a la grande satisfaction des actrices, qui pour la plupart faisaient leur première entrée en sélection nationale dans la catégorie. Rendez-vous est prévu le mois prochain à l´occasion des retrouvailles pour le second regroupement.

Moïse Moundi / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *