Une enquête ouverte contre les lionnes indomptables - 237online.com
International

Une enquête ouverte contre les lionnes indomptables

Éliminées par les Anglaises en huitièmes de finale de la coupe du monde, les Lionnes Indomptables du Cameroun risquent de payer très cher leurs comportements survenus lors de la rencontre.

Furieuses contre plusieurs décisions arbitrales et du VAR, lors de leur défaite dimanche contre l’Angleterre en huitième de finale du Mondial (3-0), les joueuses du Cameroun se sont distinguées par leur comportement déplorable sur la pelouse de Valenciennes.

Une scène a été captée par les caméras à la 13ème minute, bien avant l’ouverture du score des Anglaises au stade du Hainaut de Valenciennes. L’attaquante anglaise Toni Duggan part se plaindre auprès de l’arbitre d’avoir reçu un crachat de la défenseure camerounaise Augustine Edjangue Siliki. Sur les ralentis diffusés par TF1, on peut clairement voir Duggan recevoir un crachat sur son bras gauche. Mais, l’arbitre chinoise qui n’a pas vu la scène, a préféré tourner le dos, sans avertir la joueuse camerounaise. Le sélectionneur anglais Phil Neville a exprimé sa honte face au comportement des Camerounaises.

Je me suis assis pendant 90 minutes aujourd’hui et j’ai eu honte. J’ai complètement et totalement honte de l’équipe adverse et de leur comportement. Je n’ai jamais vu des circonstances comme ça sur un terrain de football et je pense que ce genre de comportement est assez triste. Pensez à tous ces jeunes filles et ces garçons qui regardent.

Je dois dire la vérité et dire que je n’ai jamais vu un comportement aussi mauvais que celui du Cameroun sur un terrain de football auparavant. C’était comme être un enfant quand tu as perdu et que tu es rentré chez toi, en pleurant, avec le ballon. Je n’ai pas apprécié les 90 minutes, je me sentais triste. Je ne peux pas le passer sous silence(…)

Je dirais au Cameroun de mettre de l’ordre dans votre navire avant de commencer à jeter des pierres(…)

En seconde période, les Lionnes auraient dû bénéficier d’une pénalité et le Cameroun un couple de joueurs expulsés, mais l’arbitre, diplomatiquement, s’est abstenu de prendre ces décisions en raison de craintes réelles que le match sombre dans l’anarchie totale. À la fin, elle semblait vraiment craindre pour sa sécurité physique.

Nous avons vu des Camerounais se battre dans la zone VIP. Nous avons vu des Camerounais se battre dans notre hôtel. Je dirais au peuple camerounais ‘mettez de l’ordre dans votre navire’. Je ne veux pas parler de ce qui s’est passé à l’hôtel.”, a chargé le sélectionneur dans The Guardian.

Des contestations des décisions arbitrales et le VAR, des menaces d’abandonner la rencontre et de quitter le stade, des pleurs, des déclarations après le match pour dénoncer le racisme contre les Africains, les Lionnes Indomptables ont fini par s’attirer les foudres des instances du football mondial et africain. Contrairement aux Nigérianes qui ont été soutenues même par les journalistes et supporters français après leur défaite face à l’équipe de France, les Lionnes Indomptables du Cameroun sont très critiquées par toute la presse internationale et même la CAF.
Selon un journaliste de la BBC, citant Isha Johansen, la patronne du foot féminin au sein de la CAF, la Confédération africaine va ouvrir une enquête au sujet du comportement des Camerounaises à la coupe du Monde Féminine en France.

Isha Johansen a d’ailleurs réagi ce lundi aux scènes de dimanche dans un communiqué acide . “Bien que je sois fière de nos équipes africaines qui ont participé à la Coupe du monde féminine, le match d’hier entre l’Angleterre et le Cameroun a renvoyé une très mauvaise image, pas seulement pour le football féminin africain, mais pour le football africain tout entier.”, a-t-elle déclaré.

Commenter avec facebook

Source
coupsfrancs.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer