Un recensement des entreprises démarre à Douala

Depuis hier, les enquêteurs se déploient sur le terrain pour collecter des informations auprès de sociétés basées à Douala. Hervé Jules Youmga et Jeméa Ekado ont déjà commencé à collecter les informations. Hier matin, ces deux enquêteurs se sont rendus dans leur zone de recensement,

soit le Hila Hôtel pour le premier et le marché Congo pour le second. Sur le terrain, ces deux enquêteurs se servent de leurs deux questionnaires pour recueillir des informations. L??un porte sur le répertoire de l??entreprise tandis que l??autre concerne la structure elle-même. Le questionnaire du répertoire identifie l??entreprise, récolte des données sur le suivi de la démographie, de classification et économiques. Des informations sur le promoteur ou le principal dirigeant ainsi que des renseignements sur l??entreprise siège sont également demandés par les enquêteurs. Le questionnaire sur la structure comporte, lui, des modules sur l??opinion des chefs d??entreprise, l??emploi et la rémunération, les impôts et taxes, la subvention d??exploitation, la production immobilisée et la capacité de production. 149 agents enquêteurs dont 17 contrôleurs ont été retenus pour la région du Littoral. Huit vont sillonner la Sanaga Maritime, le Moungo et le Nkam pendant que les 141 restants s??occuperont de Douala, où sont basées la majorité des entreprises. Selon Joseph Tamche, le chef d??agence régional de l??Institut national de la statistique, qui mène l??enquête, les enquêteurs vont travailler jusqu??à la fin octobre. Ils ont reçu leur matériel de travail lundi dernier dans les locaux de la délégation régionale de l??Economie, de la Planification et de l??Aménagement du territoire du Littoral. Entre autres, sacs, parapluies, cahiers, stylos, crayons, gommes plus des lettres adressées aux chefs d??entreprise afin qu??ils ouvrent leurs portes aux enquêteurs. Douala a été divisé en 16 zones de contrôle. Chaque zone de contrôle est divisée en zone de recensement. Les effectifs par zone varient de 6 à 11 agents en fonction de la densité des entreprises présentes. Tous les enquêteurs ont été formés pendant une semaine pour la collecte. Ils percevront une rémunération à l??issue du travail, en plus des frais de collecte journaliers. Les informations collectées pourront permettre au gouvernement de déterminer les potentialités réelles du pays. Mieux, elles permettront d??avoir une vision claire et précise de l??économie nationale, de la diagnostiquer afin de prendre les mesures appropriées aussi bien pour la maîtrise, le contrôle des investissements que les recettes qui en découlent. La campagne de recensement débutée lundi dans la métropole économique est appelée à s??étendre dans toutes les localités du pays. Le dernier recensement remonte à une vingtaine d??années. Les informations collectées au cours de ce recensement sont strictement confidentielles, a précisé l??INS.
Eric Vincent FOMO, Cameroon Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *