Sécurisation du Golfe de Guinée : La théorie avant la pratique

Sécurisation du Golfe de Guinée : La théorie avant la pratique. Un séminaire sur le développement des concepts pour un exercice maritime dans le Golfe de Guinée s??est ouvert hier à la Base navale de Douala.Urgence signalée. Le Golfe de Guinée est plus que jamais exposé à des attaques de pirates et

d??individus armés et non identifiés. La zone, riche en ressources pétrolières et halieutiques attise des convoitises et est en proie à des menaces telles que le braconnage ou le trafic de stupéfiants, entre autres. La chronique des faits divers est d??ailleurs riche en actes d??insécurité ces derniers temps. C??est pour sécuriser le Golfe de Guinée en sa zone D (subdivision de surveillance dans laquelle on compte le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé et Principe), qu??une conférence de développement des concepts s??est ouverte hier à la Base navale de Douala. Il s??agit en fait d??un séminaire en prélude à l??exercice maritime simulateur d??opération d??interception maritime qu??envisagent les Etats-Unis dans la zone.« Il est question dans ce cadre conceptuel, de penser les modalités de faisabilité technique et logistique d??une telle éventualité », expliquent les responsables des forces de défense maritime camerounaises. Pour notre source, il s??agit de voir qui va faire quoi, quelle est l??ampleur de la menace… Les réflexions vont porter sur ce qu??il y aura concrètement à faire. Comment procèdera-t-on et qui sera responsable de quoi, en vue de préparer l??exercice. Ce séminaire, en outre, se situe dans le cadre des préparatifs à l??exercice interarmées Kwanza 2010 de la CEEAC, en sa partie maritime. Et à cet effet, une attention sera une fois de plus portée aux perspectives communes relatives à la sécurisation du Golfe de Guinée.Plusieurs hautes personnalités administratives, diplomatiques et des forces de défense camerounaises et américaines ont pris part la cérémonie d??ouverture hier. Notamment le secrétaire général de la région, le délégué du gouvernement auprès de la CUD, Fritz Ntonè Ntonè, le vice-amiral chef d??Etat Major de la Marine Guillaume Ngouah Ngally, représentant du Mindef, le commandant de la 2e région militaire interarmées, le général de Brigade Saly Mohamadou et un représentant de l??ambassadeur des Etats-Unis, entre autres. La conférence, organisée en partenariat avec le pays de l??Oncle Sam, ouverte hier s??achève ce mardi. Les Américains apportent en effet, l??expertise humaine, technique et logistique à cette rencontre qui regroupe des planificateurs maritimes de haut rang du Cameroun, du Gabon, de la Guinée Equatoriale et de Sao Tomé et Principe.
Alain TCHAKOUNTE, Cameroon Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *