LifestyleSociété

Santé: Comment gérer l’énurésie (Pipi au lit)?

Faire pipi au lit régulièrement après l’âge de 4 ans n’est pas une fatalité.

L’énurésie peut être prise en charge par la rééducation.

L’énurésie est l’émission involontaire et inconsciente d’urines, qui se produit le plus souvent dans la nuit pendant le sommeil. Elle est fréquente chez les enfants et parfois chez les grandes personnes. On considère qu’un enfant est énurétique ou encore souffre de l’énurésie quand il ne réussit toujours pas à contrôler sa vessie à partir de 4 ans ou quand après une période de contrôle volontaire, il ne peut pas retenir ses urines. Il est à préciser qu’il peut arriver que les enfants, même d’âges avancés, laissent parfois échapper l’urine, sans pour autant être énurétiques. On distingue :

  • L’énurésie primaire : c’est le pipi au lit classique. Plus courant chez les garçons, elle touche 10 à 17% des enfants de 5 ans et 6 à 8% des enfants de 8 ans.
  • L’énurésie secondaire : elle apparaît après que la propreté soit installée, c’est-à-dire après que l’enfant ait déjà appris à aller aux toilettes seul faire ses besoins.

Origines et causes

Troubles physiologiquesL’énurésie peut être dû à un trouble de fonctionnement des organes. On note à cet âge :

  • L’immaturité de la vessie : la vessie n’est pas assez mature et donc incapable de contenir les urines produites durant la nuit.
  • Un trouble ou maladie organique : malformation de l’appareil urinaire d’origine génétique ou héréditaire, infection urinaire, diabète et constipation.
  • Trouble endocrinien : durant la nuit, une hormone antidiurétique (qui contrôle la production d’urine) est sécrétée. Si elle l’est en quantité insuffisante,l’envie d’uriner devient plus fréquente. Troubles psychologiquesLes troubles de l’esprit sont à l’origine de la majorité des cas. Ici on note :
  • Un trouble affectif : retard affectif, refus de grandir, tout changement ou stress important.
  • Un sommeil profond, empêchant l’enfant de se réveiller lorsqu’une envie de pipi survient. Insécurité et affectivitéCes causes sont très fréquentes. Un enfant qui manque d’affection est perturbé et il manque décharge son agressivité de cette manière. C’est une façon de demander qu’on s’occupe de lui. Un SOS avertissant d’une insécurité, d’un problème qui l’afflige, le fait souffrir. La cause peut résider dans la venue d’un frère ou d’une sœur qu’il perçoit comme un intrus, la séparation des parents ou le décès de l’un d’eux, les disputes conjugales, le travail d’un parent à l’extérieur pouvant provoquer un manque d’attention envers l’enfant, la rentrée scolaire ou d’autres problèmes semblables.

Angoisse

C’est aussi un facteur important. Si les parents se fâchent, punissent ou culpabilisent l’enfant énurétique, lui font honte ou l’accusent d’être sale, ils ne réussissent qu’à l’accabler encore plus, et le problème s’aggrave. Parents trop contraignants Le stress émotionnel, la constipation, le fait que les parents soient trop contraignants ou trop passifs par rapport à l’apprentissage de la propreté, la famille nombreuse, les troubles du comportement et du langage, troubles du sommeil, hospitalisation à la naissance, sont tous des facteurs de risque de l’énurésie.

Catherine Djité

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer