Rentrée scolaire : Louis Bapes Bapes donne une leçon inaugurale à Nkozoa

Le tout nouveau lycée de cette localité située sur l??axe Yaoundé-Obala a servi de cadre au lancement officiel de la rentrée scolaire par le ministre des Enseignements secondaires. Premier jour de classe particulier et chargé d??émotions au lycée de Nkozoa hier. L??ex-CES nouvellement érigé en lycée a abrité le lancement officiel de la rentrée scolaire pour les

Enseignements secondaires. La cérémonie présidée par le ministre Louis Bapès Bapès, s??est déroulée en présence de Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l??Economie sociale et de l??Artisanat, de Delphine Ananga Messina, ministre déléguée auprès du ministre de l??Agriculture et du Développement rural. Y prenaient également part, le gouverneur de la région du Centre, Koumpa Issa et le préfet de la Mefou et Afamba. Dans son discours, Louis Bapès Bapès a dressé le bilan de l??année scolaire écoulée. Le Minesec a ensuite prescrit un combat acharné contre les errements et autres maux qui ont parfois émaillé l??année scolaire, surtout dans l??enseignement privé où la clandestinité et les déviances surgissent au moment du lancement des examens officiels. C??est pourquoi, a-t-il dit, l??année scolaire a été placée sous le signe de la bonne gouvernance à travers le thème : « Gestion et qualité à travers la bonne gouvernance et une pédagogie toujours efficaces. » Par ailleurs, Louis Bapès Bapès a prescrit aux enseignants professionnalisme et intégrité morale, aux élèves engagement personnel au travail, et aux parents, un accompagnement de tout temps. Il n??a pas manqué de fustiger le comportement de certains responsables d??associations de parents d??élèves qui détournent les fonds mis à leur disposition. Le lancement cette année de la rentrée scolaire au lycée de Nkozoa revêt une grande symbolique. Il est en effet l??un des tout-premiers fleurons d??un nouveau concept dit des « établissements clés en main.»
Hugues Marcel TCHOUA, Cameroon Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *