Rentrée scolaire 2009/2010 : le départ ne sera pas pour tous

Des élèves prendront certainement le chemin de l??école ce jour, mais pas tous. Des efforts restent à fournir dans certaines régions où les communautés sont encore insensibles à cette nécessité sociale. Des disparités sont significatives sont relevées dans les régions septentrionales.

MINEUB : encore des efforts à faire.Malgré le taux net de scolarisation de 82,85% au Cameroun, des disparités significatives sont encore observées, spécialement dans les trois régions septentrionales du pays. Plus de 50% des filles en âge scolaire n??ont pas accès à l??éducation primaire. Le rapport d??analyse des données scolaires dans les zones d??interventions du Programme de coopération UNICEF-CAMEROUN 2006/2007, 2008/2009-MINEDUB¹ précise que certaines zones du pays sont à faible scolarisation, d??où le souhait de développer et promouvoir des stratégies nouvelles pour améliorer l??accès et maintenir les filles à l??école. L??option proposée est la mobilisation des parents et des communautés dans ces zones.Quelques données-Cameroun * Taux net de scolarisation à l??école primaire (garçon : 88,34%, Filles :30%) * Redoublement à l??école primaire : 30% * Taux de passage du primaire au secondaire : 60% (MINEDUB, 2007) * Taux brut de scolarisation (TBS) au préscolaire chez les 3-5ans :20,71% (garçon : 21,22%, Fille : 21,22%) * Ratio Elève/Maître national des écoles primaires : 53 :1Un départ simple, mais négligé : les actes de naissances.Incroyable mais vrai, plusieurs milliers d??enfants ont été recensés sans actes de naissances dans ces régions, sans encouragements à la scolarisation ; les filles en particuliers. Malgré tout ce que l??on peut imaginer comme effervescence autour du problème de rentrée scolaire et d??éducation pour tous, des parents sont encore insensibles à cette nécessité sociale.Une complexité  qui s??explique??La localité  de Lobéké à l??Est et celle de Bazzama au Nord sont des exemples d??une complexité qui ne manquera pas d??ici peu d??attirer l??attention de la communauté internationale, mais déjà en premier notre pays, s??il faille simplement s??en tenir au MINEDUB pour le cas présent. Ces zones ont une forte concentration de refugiés venant des pays voisins en conflits. Dans ces localités, ils vivent en toute intelligence avec les populations. Difficile donc procéder à une quelconque identification des populations afin d??évaluer objectivement ce qui est fait ou reste à faire.En attendant,C??est le kick off et beaucoup ont tout de même compris que l??avenir appartient qui partent tôt. Il ne reste plus qu??à souhaiter un bon départ et espérer une possibilité de 100% en fin d??année car c??est tout à fait possible. Des mesures ont été prises il faut le relever pour palier le manque d??enseignants qui est souvent avancé. Des milliers d??instituteurs sortis des ENIEG ont été intégré et doivent se présenter aux différentes Délégations régionales pour modalités de services faute de quoi ils seront purement remplacés.Quelques repères * Le calendrier scolaire de cette année 2009/2010 débute ce lundi 7 septembre, prévoit qu??il s??achève le 30 Juillet 2010. * La période des examens officiels, ira du 14 juin au 30 juillet 2010, d??autres textes sont attendus pour fixer dans le détail, les dates précises de chaque examen. * Les examens des enseignements primaire et normal (ENIEG) vont du 14 juin 2010 au 23 juillet 2010. * Les examens des enseignements secondaire et normal (ENIET) se tiendront du 14 juin 2010 au 30 juillet 2010. * Le découpage de cette année scolaire 2009 – 2010 prévoit six séquences pour un total de 36 semaines, avec deux périodes d??interruption : o la première, consacrée aux congés de Noël va du 18 décembre au 4 janvier. o la seconde qui concerne les congés de Pâques, sera comprise entre le vendredi 26 mars et le lundi 12 avril.Ce calendrier de l??année 2009??2010, a été rendu public par un communiqué conjoint Minesec / Minedub. Louis Bapès Bapès, ministre des Enseignements secondaires et Mme Youssouf Adidja Alim, ministre de l??Education de base, ayant signé un arrêté conjoint fixant ledit calendrier de l??année scolaire 2009-2010 au Cameroun.Eddy Patrick Donkeng, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *