Actualité

Réhabilitation de Scanwater : Mieux vaut tard que jamais !

Vivement que la réhabilitation de Scanwater soit effective, pour le bien être du Cameroun des zones rurales.

C’est avec une vive émotion que les camerounais qui ont connu l’âge d’or de Scanwater dans les années 80, ont salué la volonté du gouvernement camerounais, de réhabilité 350 stations Scanwater. Les stations Scanwater étaient de grandes réserves d’eau pompées à partir de plusieurs forages que la société éponyme, grâce aux fruits de la coopération avait installé dans les zones reculées, et les villages qui ne pouvaient pas avoir accès à l’eau distribuée à l’époque par la Snec. Cette initiative avait permis d’épargner les populations et particulièrement les enfants des zones rurales des maladies hydriques telles que le choléra, la typhoïde etc. Dans les milieux urbains par contre il y avait également des points d’eau gratuits appelés « borne fontaine ». Grâce à ses bornes fontaines, les familles les plus démunies avaient accès à de l’eau potable. Mais au fil du temps, les station Scanwater, faute de maintenance et de suivi, ont cessées de fonctionner, ce, au grand désarroi des paysans. Après plus de trois décennies d’inactivité ces stations vont être réhabilitées, grâce aux efforts des pouvoirs publics, et pour le grand bonheur des populations villageoises

Lire aussi
Cameroun: Un prêtre au tribunal pour reconnaître son enfant

Dans le cadre de lancement de la réhabilitation desdites stations Scanwater, le Ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba, était ce 26 février 2020, dans la localité de Ndjore pour l’inauguration officiel du centre Scanwater qui vient d’être réhabilité par l’entreprise Sinomach. Au sujet du centre de Ndjore, il convient de souligner à grand trait qu’il est constitué entre autres d’un forage équipé d’une pompe immergée pour le captage, d’une station de traitement, d’un réservoir de 25 mètres cube, de 05 bornes fontaines. La grande innovation c’est que l’ensemble des stations réhabilitées bénéficient d’un système d’alimentation en énergie photovoltaïque. « Par ailleurs, elles bénéficient d’une autonomie d’alimentation en énergie solaire et visent à desservir chaque jour un peu plus de 1.875personnes. » a tenu à préciser le Ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba.

Lire aussi
Drame de Ngarbuh : la France et le Commonwealth entrent dans la danse

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer