Société

Port de masque dans les lieux publics : le Cameroun passe à la phase répressive

Au Cameroun, après sa sensibilisation sur la nécessité du port de masque dans les milieux publics, on se dirige inexorablement vers la répression tout azimut face aux personnes qui n’obéiraient pas à cette prescription dont l’objectif est d’infléchir la courbe de contamination en se protégeant et protéger les autres par le port du masque.

Une décision qui vient à point nommé, au vue de la nouvelle vague de contamination dans le monde, notamment dans les pays comme la France ou le Maroc. Le Cameroun devrait faire attention pour ce que ce phénomène ne se reproduise pas sur son territoire. Le Ministre de la Santé Publique a d’ailleurs alerté à ce sujet, pour mener le contrôle de l’effectivité du port de masque.

Les collectivités locales décentralisés sont mises à contribution tout comme la police qui à coût de sanction vont imposer l’ordre. Les maires sillonnent dans les marchés et tout autre coin de grande affluence, pour imposer le port des masques. La stratégie, ce sont les descentes inopinées sur le terrain. Si le Cameroun ne durci pas encore le ton, dans d’autres pays c’est le cas depuis un moment. C’est le cas par exemple en France où il y a des amendes qui sont imposées, des contraventions, des corvées ainsi que des peines d’emprisonnement, pour défaut de port de masque ou alors pour incitation au non port de masque.

Lire aussi
MTN offre des millions pour changer des vies et faire face aux conséquences du Covid-19

Pour aider les camerounais à mieux s’acquitter de cette nouvelle donne, voici le conseil d’un docteur quant à l’utilisation du masque. C’était lors du dernier mis au point sur la pandémie au Ministère de la santé : « le port adéquat du masque, il convient de le rappeler, nécessite au préalable le lavage des mains. Une fois donc ajusté sur la bouche, il ne doit pas être manipulé, sauf au moment de l’enlever et de le jeter dans une poubelle, s’il est à usage unique, où le ranger dans une pochette fermée avant de le laver s’il est en tissu. Tous, acteurs de la riposte, opérateurs économiques, parents, nous devons y veiller. L’épidémie du Covid-19 sévit toujours dans notre pays, et la prévention reste notre principale protection contre ce virus… »

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page