Economie

Plusieurs entreprises étrangères ayant livrées des matériels pour l’organisation de la CAN 2022 ne sont pas payées jusqu’à ce jour

Le Cameroun est-il devenu un Etat voyou ou insolvable ? Et même les deux. Voyou et insolvable.

L’histoire commence en 2021, quand le DGSN, Mbarga Nguele appelle plusieurs entreprises pour accompagner la DGSN, dans l’organisation de la CAN, à savoir fournir les matériels roulant, de circulation, et équipement de sécurité. Ces entreprises ont d’abord refusé, connaissant le Cameroun, ils ont exigé les paiements.

Le DELEGUE GENERAL, les a convoqués et suppliés de faire confiance au chef de l’Etat car ils seront payés. Le père MBARGA NGUELE a plaidé auprès de ces entreprises d’aider le Cameroun à organiser sa CAN. Les rassurant que la TASK FORCE s’occupera des paiements.

Lire aussi
Budget du Cameroun 2021: Priorité des priorités pour le CHAN 2021 et la CAN 2022

Plusieurs entreprises, dans le souci de d’accompagner la DGSN dans l’organisation de cette Can et de croire à la sagesse du père Mbarga Nguele. Les entreprises françaises, libanaises, camerounaise, sud-africaines ont décidé de livrer les matériels à la DGSN.
Jusqu’à présent depuis novembre, décembre 2021, aucune entreprise n’a été payé.

Plusieurs démarches, même auprès de leurs ambassades. des voyages multiples au Cameroun, rien. C’est un jeu de ping-pong entre la DGSN et le Ministère des finances.

Lire aussi
Cameroun : Paul Biya revalorise de 20% les pensions des retraités

Le matériel a déjà été utilisé, mais l’argent a disparu entre la DGSN, la Task Force et le Ministère des finances.

BORIS BERTOLT

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page