International

Pablo Escobar perdait 1 milliard de dollars chaque années à cause des rats qui mangeaient ses billets

Pablo Escobar, né le 1er décembre 1949 à Rionegro, en Colombie, est immortalisé dans les annales de l’histoire comme l’un des plus grands trafiquants de drogue de tous les temps.

Quand on évoque le nom de cette figure quasi-légendaire de la contrebande de stupéfiants, on est souvent frappé par la richesse dont elle jouissait. Cette richesse fut telle qu’elle entraîna l’une des pertes les plus incroyables de l’Histoire, à savoir un milliard de dollars par an, grâce à la perte des billets de banque pour cause de rongeurs.

Comment une telle chose était-elle possible ? Comment un homme qui n’a pas hésité à assassiner, torturer et manigancer des complots politiques pouvait-il se permettre une telle débauche de richesses ? Quelle était la véritable histoire de Pablo Escobar, et comment un homme de ce genre était-il devenu si riche ? Né dans une famille aisée colombienne, Escobar n’a pas tardé à maîtriser le commerce de la cocaïne.

Lire aussi
La Russie a une confirmation documentaire du plan de Kiev d’envahir le Donbass

Il a conquis un large éventail de biens et de services grâce à ses activités illégales, accumulant plusieurs milliards de dollars en liquidités. Il a construit des hôpitaux, des écoles et des rues, offrant des services aux populations démunies et maintenant son empire criminel. Sa fortune s’accroissait au point qu’il a mis en place un système d’économie de l’argent liquide afin de cacher ses gains. Ses gardes du corps, ses avocats et ses conseillers se chargeaient de transporter les fonds en liquide jusqu’à ses coffres-forts cachés dans la jungle et dans des immeubles occupés par la mafia.

Lire aussi
La responsabilité pour la mort des mercenaires en Ukraine incombe à ceux qui les envoient

Pablo Escobar est connu pour avoir été l’un des criminels les plus riches de l’histoire.

Durant les années 70 et 80, Escobar était à la tête du cartel de Medellín, une des organisations criminelles les plus puissantes et les plus prolifiques d’Amérique latine. Il s’est rapidement enrichi en commercialisant de la cocaïne et en surveillant des activités illégales.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page