Société

Oeuvre caritative : l’hôpital d’Enongal reçoit un important don de matériel médical

Les descendants des missionnaires américains, fondateurs de l’hôpital d’Enongal à Ebolowa dans la Région du Sud, résidants à Jacksonville aux Etats-Unis, apportent leur appui aux personnels soignants, et aux malades de cet établissement hospitalière.

Un important don de matériel médical leur a été remis par Jean Jacques Mebiame Eya, un natif du terroir résidant en Floride aux Etats-Unis.
L’hôpital d’Enongal, œuvre social de la mission protestante américaine, est créé en 1925. Cette formation hospitalière autrefois une référence, faisait la fierté des populations et de cette église dénommée ‘’Eglise presbytérienne camerounaise’’. À cette époque l’édifice qui tenait lieu d’un joyau architectural, a aujourd’hui perdu de sa splendeur et de sa valeur. La vétusté de cette formation sanitaire, laisse à désirer en tout cas. Murs défraîchis, mobiliers et équipements datant de Mathusalem, raison pour laquelle les descendants des fondateurs vivants au Etats-Unis d’Amérique, attachés à ce patrimoine, ont décidés de renouveler leur soutien à cette institution, à travers un important don constitué de produits médicaux. Dr Zam James Directeur de l’hôpital : « nous leurs disons merci ! et comme on dit au Cameroun, merci voudrait dire ‘’encore’’. » Environ 300 paires de lunettes pour l’unité ophtalmologie, des produits pour le service de la maternité et des masques de protection contre le Covid-19, et d’autres maladies ont été remis aux responsables de l’hôpital.

Un don acheminé par Jean Jacques Mebiame Eya, donateur vivant aux Etats-Unis d’Amérique. « On va essayer tous les efforts possibles pour redorer le blason de cet hôpital » a déclaré ce dernier à la presse. Le corps médical a saisi cette occasion, pour lancer un cri de détresse, à toute la diaspora et aux mécènes. Objectif, ressusciter l’hôpital mythique d’Enongal.

Lire aussi
Cameroun : Deux enfants kidnappés retrouvés à Bafou

Malgré l’indigence dans laquelle se trouve le personnel soignant de cet hôpital, on espère que ses dons seront utilisés à bonne escient, et qu’on ne les retrouvera pas dans le circuit de marché noir de vente des médicaments.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page