Politique

Obala: L’UNDC dit non aux crises sécuritaires au Cameroun

L’Union nationale démocratique camerounaise a organisé une marche de soutien aux institutions de la République et de retour définitif de la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest le 24 octobre dernier.

Haie d’honneur, tonnerre d’applaudissements noyés dans les youyous et les vivats d’un public sorti en grand nombre, caravane motorisée, chants, prestations artistiques… C’est un accueil des plus chaleureux qui a été réservé au directoire de l’Undc à Obala. Entre, la ville d’Obala vibrant le temps d’un événement aux rythmes de cette mouvance républicaine et citoyenne impulsée par Dalami Abdoulmoumini, président national de cette formation politique. Cette marche organisée dans cette localité du département de la Lékié suivant l’itinéraire « Place des fêtes- Bikok-Assi-Pont Foulou-Place des fêtes », regroupait plus de 500 jeunes, sympathisants et autres membres des partis politiques munis des drapeaux du Cameroun et scandant l’hymne pour la paix. « Le but de cette caravane est de magnifier les idéaux républicains au sein de la jeunesse et faire un appel vers un retour de la paix et de la stabilité dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest Cameroun », révèle Dalami Abdoulmoumini.

Accompagné du Rdpc, de l’Upc et du Fsnc, cette initiative patriotique en phase avec la politique de l’intégration nationale, offrait également une preuve que les camerounais transcendent les barrières ethniques quand l’intérêt national est menacé. « Le choix de ville d’Obala n’est pas anodin. Il s’agit d’une ville qui me tient à cœur et je profite de ce point d’attache pour lancer une caravane pour la paix qui se déploiera sur l’ensemble du territoire national. De plus nous avons reçu le soutien de nombreux autres partis politiques venus accompagner cette action, une marque d’union sacré autour d’une vision réunissant les fils et filles du Cameroun », confie Abdoulmoumini. En outre, cette sortie de l’Union nationale démocratique camerounaise fondée en 1992 à Obala, a été une occasion pour son leader d’annoncer sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2025. « Le but de toute formation politique est d’hisser son leader au poste de président de la République. De ce fait nous annonçons notre présence et notre prochaine candidature aux élections présidentielles », affirme Dalami Abdoulmoumini.

Lire aussi
Cameroun - Obala: L’Église Catholique interdit le vaccin contre le cancer du col de l’utérus

Pierre SIMO TAPEYOUM

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page