International

Nouveau coronavirus (2019-nCoV): La nouvelle mutation extrêmement meurtrière à travers le monde

La Suisse entre à nouveau en semi-confinement face à la croissance exponentielle des cas causée par la nouvelle mutation du virus. Tous les magasins (hors alimentaires) seront fermés, le télétravail devient obligatoire et les réunions publiques ou privées sont limitées à 5 personnes.

Selon des rapports qui affluent à l’OMS et de nouvelles études, le vaccin chinois Sinovac est d’une qualité exécrable et d’une efficacité limitée. (en plus d’avoir les mêmes problèmes que les autres)

Toujours au sujet de la Chine, plusieurs centaines de milliers de personnes sont mis en quarantaine tous les jours. La Chine continue de prétendre que tout est sous contrôle. Des vidéos sur les réseaux sociaux chinois montrent une présence militaire importante et grandissante dans de nombreuses régions dans lesquelles il n’y a officiellement même pas de cas, voire quelques uns à peine…

Lire aussi
Covid-19: La Bas-Mrc épinglée dans la production de faux tests

Du côté de « l’exemple Suédois », le pays a connu plus de décès en une semaine que ses pays voisins n’en ont connu depuis le début de la pandémie.

Plusieurs rapports interrogent à l’OMS, questionnant une potentielle plus grande capacité de la nouvelle mutation à sauter d’espèce en espèce ce qui serait dramatique.

De même, plusieurs rapports estiment « hautement probable » que la mutation soit dominante dans le monde entier d’ici fin février. Pour la petite histoire, la contagiosité de la mutation est estimée 50% à 70% plus grande que celle de la « version normale » du virus. Cela a de nombreuses conséquences graves, notamment le fait que pour obtenir une immunité collective, il faudrait au moins que 73% et jusqu’à 85% de la population ait attrapé le COVID contre 60-74% précédemment, ce qui signifierait une quantité de victimes titanesques. Que ce soit clair, un virus 50% plus contagieux est beaucoup, beaucoup plus dangereux qu’un virus 50% plus mortel.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page