MTN Cameroun : 123 milliards de bénéfices, mais à quel prix pour les consommateurs ?

MTN Cameroun

Le leader des télécommunications au Cameroun, MTN, affiche des résultats financiers éblouissants pour l’année 2023. Comme le révèle 237online.com, l’opérateur a réalisé un chiffre d’affaires record de 325,7 milliards de FCFA, en hausse de 10,9% par rapport à 2022. Mais derrière ces chiffres flatteurs, se cache une réalité moins reluisante pour les millions d’abonnés camerounais, confrontés à des tarifs élevés et une qualité de service parfois discutable.

Internet et Fintech, les vaches à lait de MTN

Les segments internet et services financiers ont été les principaux moteurs de la croissance de MTN au Cameroun en 2023. Représentant à eux seuls 52,13% des revenus, ils surpassent désormais les revenus issus des appels vocaux. Une performance portée par les 5,8 millions d’abonnés internet et les 5,6 millions d’utilisateurs du service MTN Mobile Money. Mais cette ruée vers le digital se fait-elle au détriment du pouvoir d’achat des Camerounais ?

123 milliards de bénéfices, et le Cameroun dans tout ça ?

Avec un bénéfice avant impôts et amortissements de 123 milliards de FCFA, soit 37,8% de son chiffre d’affaires, MTN affiche une santé financière insolente. Mais qu’en est-il des retombées pour l’économie camerounaise ? Si l’opérateur se félicite de sa contribution fiscale, force est de constater que l’essentiel des profits générés quitte le pays pour remonter vers la maison-mère en Afrique du Sud. Un modèle qui interroge sur le réel impact de MTN sur le développement du Cameroun.

Des tarifs toujours trop élevés pour les consommateurs

Malgré les bénéfices records engrangés par MTN, les consommateurs camerounais continuent de payer un lourd tribut pour accéder aux services de télécommunications. Avec des tarifs parmi les plus élevés de la sous-région, internet et le mobile money restent un luxe pour de nombreux ménages. Une situation qui contraste avec les marges confortables dégagées par l’opérateur et qui soulève des questions sur sa politique tarifaire.

Quand la communication prend le pas sur la qualité

Pour séduire les consommateurs, MTN déploie chaque année de grandes campagnes de communication, avec force publicités et sponsoring. Une stratégie marketing onéreuse qui semble porter ses fruits au vu des résultats financiers. Mais cet accent mis sur la communication ne se fait-il pas au détriment de la qualité du réseau et du service client ? De nombreux abonnés se plaignent de connexions internet instables, de coupures intempestives et d’un service après-vente peu réactif. Des griefs récurrents qui ternissent l’image de l’opérateur.

Le spectre de la corruption plane sur le secteur

Dans un marché des télécoms camerounais hautement concurrentiel, la question de la corruption revient souvent sur la table. Avec des enjeux financiers colossaux, la tentation est grande pour les opérateurs de s’attirer les faveurs des décideurs politiques pour préserver leurs intérêts. Si rien ne prouve à ce stade une quelconque malversation, la transparence et l’éthique doivent plus que jamais être les maîtres-mots pour éviter toute dérive.

Au final, le bilan de MTN au Cameroun apparaît contrasté. Si les performances financières sont au rendez-vous, elles ne doivent pas occulter les défis qui restent à relever en termes de qualité de service, de tarifs abordables et de retombées pour l’économie nationale. Autant de chantiers sur lesquels 237online.com, votre média citoyen, continuera d’interpeller l’opérateur et les pouvoirs publics. Car la réussite de MTN ne sera complète que lorsqu’elle profitera équitablement à tous les Camerounais.

Par Ange Nyamsi pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *