Société

MINJEC/pôle 2 & 3 : communications en plénière et travaux en atelier au menu de la 2ème journée des travaux

Comme il fallait s’y attendre, la deuxième journée de l’Atelier Renforcement des capacités opérationnelles des responsables du MINJEC des services centraux, déconcentrés, des structures rattachées, sous tutelle et de formation, au CIAP (Centre d’Instruction et d’Application de la Police) de Mutengene, a débuté par la matinée du RÉAMORCE. Il s’agit d’exercices physiques destinés à mettre en condition les participants.

Après le rassemblement et la levée des couleurs, la Salle PLATON accueillera les participant pour une série de cinq communications en plénière. La première rappelle que l’Etat du Cameroun fonctionne dorénavant sur Budget Programme. Ici, c’est la performance qui est jugée et celle-ci se mesure à travers les indicateurs. Le cadre stratégique a dû être modifié au regard de l’importance que revêt certaines activités, notamment l »intégration nationale, qui est devenue un enjeu national au vu des crises qui existent dans certaines régions…

Blue Solutions

Pour la 2ème communication il sera expliqué qu’il a été mis en place dans un contexte marqué par la persistance de l’incivisme dans la société, la recrudescence des violences en milieu scolaire ou encore les crises sécuritaires. Présentant les activités et les tâches qui constituent le programme 144, il indique que concernant l’éducation civique, 5 millions de personnes seront touchées en 2022. Pour évaluer la performance, M. Abee indique qu’un suivi évaluation est fait et une collecte de données réalisées sur le terrain.

Pour la 3ème communication présentée par Rayna Mathias, responsable du programme 145 par ailleurs Sous-directeur de la Promotion de l’Emploi des Jeunes au Minjec. On apprend ici que ce programme émane de la réforme des finances publiques qui intègre entre autre la budgétisation par programmes lancée depuis 2013. Parlant des 5 actions que comprend ce programme, Mathias Rayna indique que s’agissant de l’action 5 intitulé  »Développement des structures d’encadrement des jeunes », que l’objectif est d’accroître la couverture territoire des structures d’encadrement des jeunes.

Rahmatou Sadjo épse Moluh est responsable du programme 146 qu’elle présente actuellement. Elle indique que l’objectif de ce programme est de renforcer les valeurs républicaines au sein des populations. C’est le Directeur des Affaires Générales du MINJEC qui fait cette présentation. Firida Falaïna epse Hara explique que le programme 147, encore appelé Programme support, est celui grâce auquel tous les programmes présentés sont fonctionnels. D’ailleurs, souligne la DAG, l’objectif de ce programme est d’améliorer la mise en œuvre des programmes du MINJEC.

Les travaux en atelier emboitent le pas, après une pause bien mérité, avec le thème sur ‘’Insertion socioéconomique des jeunes’’. La présentation de la plateforme d’élaboration et de génération des business plan est faite par M. Nfon, Chargé de projet Digital Service Center. Il indique que cette plateforme permet de gérer de l’inscription au financement du jeune. Une démonstration pratique est faite sur comment générer un business plan à partir de ladite plateforme. Ici il explique comment et pourquoi s’y connecter en tant que jeune et en tant que Chef CMPJ.

Par rapport à la présentation de l’Observatoire National de la Jeunesse du Cameroun (ONJ) qui a été faite, l’on retiendra que cette structure rattachée au MINJEC est une plateforme publique d’informations et de référencement des jeunes. Elle travaille sur les questions de jeunesse en liaison avec les administrations et les organismes concernés. L’Onj est chargée de l’élaboration d’une base de données de tous les jeunes de 15 à 35 ans.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page