Michel Atangana au Cameroun : Un parcours de 27 ans entre Justice, Réhabilitation et Espoir

Michel Thierry Atangana

Dans le vaste océan de la justice camerounaise, l’histoire de Michel Thierry Atangana est sans doute l’une des plus poignantes. Les retombées de son incarcération pendant 17 ans, suivies de 10 années d’une liberté incertaine, résonnent encore dans les couloirs du pouvoir à Yaoundé et bien au-delà.

Un combat judiciaire de longue haleine

Atangana est un homme d’affaires qui, depuis son arrivée au Cameroun au milieu des années 1990, a fait l’objet d’une attention particulière. Son affaire s’est heurtée à la robustesse de la justice, avec des allégations de séquestration, d’arbitraire et même de torture. Son combat pour la justice, exposé en détail sur 237online.com, est entré dans sa 27ème année, et il attend toujours sa réhabilitation.

Son avocate française, Me Stéphanie Legrand, est fermement attachée à l’idée qu’un décret du président de la République du Cameroun pourrait apporter une conclusion à cette saga juridique longue et épineuse. Une telle action permettrait de régler définitivement les différents volets du dossier, dont la réhabilitation de Michel Thierry Atangana et les aspects financiers.

Un Message d’Espoir pour le Cameroun

La proposition de Me Legrand est l’aboutissement de plusieurs rencontres et contacts entre les palais présidentiels de l’Elysée et d’Etoudi, et des figures de la diplomatie française à Yaoundé. Cette initiative pourrait éviter au contribuable camerounais de payer brutalement le lourd tribut de cette affaire. Elle montrerait également la capacité du Cameroun à reconnaître ses erreurs et à accompagner les victimes dans leur processus de réparation.

Vers une Réhabilitation et une Indemnisation

Le Groupe de travail de l’ONU a jugé Michel Atangana victime d’arrestation et de détention arbitraires, et a appelé à sa libération immédiate et à l’indemnisation des préjudices subis. Si le Cameroun a suivi cette ligne en ce qui concerne l’aspect pénal, la concrétisation des promesses de la plus haute autorité de l’État sur les aspects civils reste attendue.

Michel Atangana reste un symbole de résilience et d’espoir, un homme qui a subi les rigueurs de l’injustice mais qui demeure optimiste. Son histoire, qui se déroule au cœur du Cameroun, est une leçon pour tous, soulignant la nécessité d’un système judiciaire plus équitable et la défense intransigeante des droits de l’homme.

Jean-Paul Mbia, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *