Société

Marches du 22 septembre : Alain Fogue, Bibou Nissack et Cie à Kondengui pour 6 mois

Telle est la décision prise dans une ordonnance de mise en détention par le juge d’instruction du tribunal militaire de Yaoundé, Bias Joël Albert, le 3 novembre 2020.

« Inculpés de : tentative de révolution, rébellion, attroupement aggravé et défaut de la carte nationale d’identité », telles sont les charges retenues
contre ces 9 prévenus par le juge militaire. Pour justifier leur envoie à la prison de Kodengui après une longue période de détention administrative depuis le 22 septembre, soit plus d’un mois de détention dans les unités de police et de gendarmerie, le juge a estimé les faits suffisamment graves pour les laisser comparaître libres devant lui, ou même la crainte de subordination de témoins entre autres. « Attendu que la gravité des faits liée à leur nature criminelle, aux circonstances de notoriété dans lesquels ils ont été commis à la pluralité des acteurs dont certains sont encore en cavale et aux moyens pluriels par lesquels ils ont été organisés , exposent les inculpés à la contradiction personnelle, à la subordination des témoins et à la dissipation des preuves ; que pour la préservation de l’ordre public, la conservation des preuves et la manifestation rapide et efficiente de la vérité », il y a lieu d’ordonner la mise en détention des inculpés à la prison de Yaoundé-Kondengui. C’est par ces motifs que le juge a ordonné la détention provisoire des sous nommés pour une durée de 06 mois.

Convaincre l’opinion

Il s’agit de DjoufoNgabou Bruce Michaël, sans emploi, domicilié à Yaoundé au quartier Mendong ; FogueTedom Alain, professeur d’université domicilié à Yaoundé au quartier Efoulan ; Kagho Kana Jacques, commerçant domicilié au quartier Obili ; Ngnitedem André, commerçant , domicilié à Yaoundé au quartier Nsimeyong ; BibouNissack Olivier Ulrich, juriste, domicilié au quartier Nkolbisson ; Momo Mathurin, enseignant domicilié à Yaoundé au quartier Mendong ; SibiapModje Pierre Omer, entrepreneur domicilié à Yaoundé ; IntifaliaOben, commerçant domicilié Yaoundé au quartier Nlongkak ;EwodoVandelin, sans emploi, domicilié au quartier Nkolbisson. Il convient de noter qu’ils vont y rencontrer le premier lot des 39 marcheurs du 22 septembre mis en détention provisoire et renouvelable de 6 mois par le même juge. Il est aussi de notoriété qu’Alain Fogue Tedom et Olivier Bibou Nissack par exemple, n’ont pas marché le 22 septembre. Ont-ils organisé ou décrété ce mouvement du neuvième mois? C’est là où le juge devra convaincre l’opinion.

Lire aussi
Cameroun: Plusieurs millions de FCFA brûlés dans un incendie à Douala

Léopold DASSI NDJIDJOU

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page