Politique

Augustin Tamba prend le pouvoir des Communes et villes du Cameroun

Le maire de l’arrondissement de Yaoundé 7 a été élu dans la nuit du 03 au 04 novembre dernier après une élection qui s’est tenu de 10 h à 04 h.

Réunis au Palais des congrès à Yaoundé dans le cadre de la 5ème Assemblée générale élective des Communes et villes unis du Cameroun (Cvuc), les magistrats municipaux n’avaient qu’un seul point à l’ordre du jour : Elire les membres du nouveau bureau des Cvuc.Présidée par le ministre de la Décentralisation et du développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam, il s’est appesanti sur le rôle du Maire dans le processus de la décentralisation. « J’interpelle ici à l’attention des Maires, les bien-fondés, les défis et les expectatives du peuple camerounais dans la mise en œuvre effective de la décentralisation ». Après une longue discussion sur l’article 19 des statuts de ladite Assemblée générale qui précise que « le
président doit être élu en même temps que son bureau
» et l’article 13 du règlement intérieur de ladite Ag, qui stipule que « le président est d’abord
élu et après désigne son bureau »
, les magistrats municipaux ont de commun accord procédé au vote.

Sur 372 inscrits, 345 étaient présents et 27 procurations. Au terme du dépouillement des urnes, Augustin Tamba s’en est tiré vainqueur avec 198
voix contre 165 pour son principal challenger, Aboubakar Abbo et 01 bulletin nul. Après avoir battu ses concurrents, notamment Abbo Aboubakar Wakili, maire de Belel (Adamaoua), et Vincent de Paul Noa, Maire d’Okola, il succède ainsi Emile Andze Andze en poste depuis 2003. Entre temps, l’exécutif municipal de Wum (Nord-Ouest), Anthony Dighambong, qui avait aussi déclaré sa candidature au cours d’un point de presse à Yaoundé, a finalement rallié le camp d’Augustin Tamba dans la nuit de lundi à mardi, soit 24h avant le vote.

Lire aussi
Message de fin d'année: Les exigences de Kamto bottées en touche par Biya

Enjeux

La liste conduite par Vincent de Paul quant à elle, a été disqualifiée au motif qu’elle comportait plusieurs noms présents dans d’autres listes et la
Commission s’assurait notamment que toutes les régions sont représentées dans lesdites listes qui devaient aussi tenir compte de la composante genre
et du respect de la diversité des partis politiques. Elu pour un mandat de 5 ans, le nouveau président des Cvuc devra à coup sûr, travailler pour
répondre aux attentes des magistrats municipaux. Car avec l’avènement du Code général de la décentralisation, les magistrats municipaux attendent surtout de voir porter à 15% les ressources allouées au Collectivités territoriales décentralisées (Ctd).

Lire aussi
Communes et villes unies du Cameroun : Camile Akoa bat campagne pour Aboubakar Abbo

Axel ABANDA

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page