CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Economie

Marché des assurances: Bal de courtisans autour du Port de Kribi

Avec une prime annuelle globale de près d’un milliard de Fcfa à pourvoir, le Pak se positionne comme une cible non-négligeable dans le marché camerounais et fait désormais l’objet de moult convoitises de la part des assureurs dans un environnement marqué par une concurrence rude et de nombreux errements.

Il n’est pas exagéré de parler d’invasion des compagnies d’assurance à Kribi. En deux ans seulement, la petite ville peu convoitée hier a vu le nombre de structures dans ce secteur d’activité passer du simple au double. Sur la quarantaine de compagnies qu’on dénombre sur le marché camerounais toutes branches confondues, une bonne fourchette a jeté son dévolu dans la cité balnéaire.En bureaux directs ou au travers des agents généraux, tous les moyens sont bons pour exister. Activa, Sunu, Saham, Gmc, Zénithe, Allianz, Proassur, Nsia, Prudential Beneficial et Agc sont là, quelques courtiers aussi. Il faut marquer sa présence sur cet espace en pleine expansion et prometteur. « Il est bien loin le temps où nous n’avions que trois compagnies dans toute la ville », apprend-on d’un automobiliste qui a roulé sa bosse dans le transport urbain ici.

Cette ruée tous azimuts vers le marché de Kribi pour les compagnies d’assurance a une raison toute trouvée. Selon le directeur d’un bureau direct ayant requis l’anonymat, « le port de Kribi est un marché bien juteux qui fait courir tout le monde. » Il ajoute qu’« un risque couvert au Pak garantie l’atteinte des objectifs annuels pour une agence locale. » Il sait très bien de quoi il parle. Le marché de l’assurance au port autonome de Kribi est évalué à près d’un milliard de F, essentiellement dans la branche non-vie ou Iardt (incendie, automobile, risques divers et transport). Dans ce segment, quelques polices font courir.

Lire aussi
Escroquerie: Axa, Allianz et Sunu refusent de prendre en charge leurs assurés souffrant de Covid 19

Les assurances multi risques des ouvrages portuaires, de la digue de protection, des quais, des bureaux, bâtiments et habitations. Mais aussi, les polices Tous risques informatiques et la Rc chef d’entreprise. Pour la période en cours, la filiale camerounaise de l’Ivoirien Nsia (Nouvelle société ivoirienne d’assurance) s’est taillée la part du lion. Dans le vaste marché qu’offre le port autonome de Kribi, Nsia est attributaire des polices d’assurance maladie des personnels du Pak. Une niche estimée à un peu plus de 300 millions de F.L’assureur a également raflé la mise en ce qui concerne la prestation de l’assurance Tout risque automobile, soit une enveloppe de 158 millions de Fcfa.

Lire aussi
Cameroun - Port de Kribi : De nouvelles révélations sur le départ de Kpmo

Guerre des réseaux

Les appels d’offres pour les prestations d’assurance au port autonome de Kribi font chaque année l’objet d’une rude concurrence. Selon une source à la division des affaires juridiques de l’entreprise, «le Pak enregistre à chaque appel d’offre une vingtaine de compagnies qui soumissionnent.» Elle va plus loin en indiquant que, « même les compagnies n’ayant pas de représentation sur le plan local apportent leurs offres et remportent même souventdes lots.»On peutaisément comprendre l’empressement de certaines compagnies d’assuranceà se doter de représentation sur le plan local à Kribi.

Le juteux marché met également à contribution les «apporteurs d’affaires.» Dans le jargon des assurances, ce sont des mandataires non-salariés. Des commerciaux payés à la commission en fonction du marché rapporté à la compagnie.Ces derniers joueraient également un rôle important dans l’attribution des marchés. L’environnement des affaires marqué par la corruption et le népotisme au Cameroun garantie très peula marge de manœuvre pour une lisibilité totale. Dans quelques mois, les polices d’assurance souscrites par le port autonome de Kribi arrivent à échéance. De nouveaux appels d’offres devront être lancés par le directeur général, Patrice Melom.

Landry TSAGA

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer