Politique

Marcel Niat Njifenji : « Le Cameroun est debout et il le restera »

Le président du Sénat l’a martelé à l’ouverture de la 2e session ordinaire de l’année législative 2019 ce 10 juin au Palais des congrès de Yaoundé.

Dès l’entame de son discours, Marcel Niat Njifenji a réitéré la position de la chambre haute du Parlement concernant les menaces à l’unité nationale. « Le sénat condamne fermement toutes ces tentatives d’atteinte à l’unité et à l’image de notre pays » a-t-il indiqué. Bien plus, le président a fustigé les appels à la haine, au repli identitaire et aux actes de violence perpétrés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Et même, à l’étranger dans certaines représentations diplomatiques du Cameroun.

Comme son homologue parlementaire de la chambre basse, le Sénateur de l’ouest a rassuré l’opinion nationale et internationale que le président de la République et le gouvernement travaillent activement pour le retour à la paix et à la sécurité dans les régions en troubles. Par ailleurs, « le Cameroun est debout et il le restera » a-t-il précisé.

Le président Marcel Niat Njifenji lance un appel à la sérénité et demande aux Camerounais de « ne pas se laisser distraire par le climat d’agitation stérile entretenu par les ennemis de la République. » Dans cette optique, il les invite à rester mobilisés afin de relever le défi commun, celui de continuer à œuvrer pour le développement économique et social du pays dans la paix et la démocratie.

Il invite également les sénateurs à soutenir toutes les initiatives engagées par le gouvernement en vue d’une sérénité durable au Cameroun.

Aux hommes des médias, le président de la chambre haute demande d’éviter d’être de propagateurs de fausses nouvelles. Aux partenaires internationaux, Marcel Niat Njifenji les encourage à apporter leur accompagnement au Cameroun dans la voie de l’apaisement et de la préservation de l’unité nationale.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer