Afrique

Malawi : A 69 ans Joyce BANDA rêve d’un nouveau quinquennat

L’ancienne présidente du Malawi Joyce Banda a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle du 21 mai 2019.

L’annonce a été faite mardi 05 février 2019 ; une décision qui vient rompre un accord signé quelques jours plus tôt avec l’actuel vice-président Saulos Chilima. Plus aucun doute ne plane à ce sujet car l’ex cheffe de l’Etat, accompagnée de ses partisans, a déposé son dossier de candidature à la commission électorale située dans la capitale économique du pays, Blantyre. Vendredi dernier, le Parti populaire (PP), qu’elle représente, avait annoncé avoir formé une alliance avec trois autres mouvements d’opposition, au président sortant Peter Mutharika, qui occupe la magistrature suprême depuis 2014. Une alliance dont la finalité était le regroupement autour d’une candidature unique pour renverser le président actuel. Sur les raisons de sa nouvelle option, l’ancienne présidente a refusé de se prononcer « Ne gâchons pas ce jour magnifique » a-t-elle lancé, et de conclure que « Je parlerai de l’alliance un autre jour ». Rappelons que celle qui reste la première femme portée à la tête du Malawi avait quitté son pays en 2014 à la suite de sa défaite lors de l’élection présidentielle, ainsi que son incrimination dans une affaire de corruption baptisée « Cashgate ». Après quatre ans d’exil, Joyce Banda est rentrée au Malawi en 2018.

Un retour qui pourrait la conduire vers le graal ; l’actuel président n’a pas bonne presse. Peter Mutharika est l’objet d’un mécontentement populaire sans cesse grandissant. Sa popularité a été détériorée, écornée par un scandale de pots-de-vin, des pénuries de nourriture et des coupures d’électricité.

HALID MAMA,237online.com

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer