CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Politique

Lutte contre le Covid-19: Atanga Nji confisque les fonds de Kamto

Le Mrc en ligne de mire? Le ministre de l’Administration territoriale (Minat) a communiqué sa décision hier mardi 7 avril, au moment où le leader du Mrc dans une campagne transpartisane de lever de fonds fait flores.

Le Minat, dans son entreprise de mettre un terme aux initiatives des partis politiques engagés dans la constitution d’une cagnotte de solidarité au secours des populations vulnérables au Covid-19, n’est pas passé par quatre chemins. Il a invité « tous ceux qui ont entrepris des collectes de fonds en marge de la loi à y mettre fin immédiatement , à faire clôturer tout compte bancaire ouvert à cet effet, à lui en rendre compte dans les meilleurs délais sans préjudice des sanctions prévues par le législation en vigueur », a-t-il martelé. De toute évidence, le Minat a été alerté par le dynamisme des contributions ou de versement des dons au profit de Fonds de solidarité Survie-Cameroon-SurvivalInitiative (Scsi), dont les contributions hier soir à 18 heures et 40 minutes affichaient 236.183.221 Fcfa. Comble de détermination, Penda Ekoka a été nommé dans la foulée président du Comité de gestion de cette cagnotte.

On a suivi aussi le Fonds lancé par NouraneMoluh épouse Fotsing du Pcrn, avec un budget de 50 millions sans que l’on sache trop bien si les contributions avaient été lancées. Par ailleurs, Atanga Nji précise que tout individu ou organisation de bonne foi souhaitant apporter une contribution financière ou matérielle à la lutte contre Corona virus peut le faire en toute transparence dans le Fonds de solidarité mis en place par Paul Biya. Bien plus. Penda Ekoka tend la main aux pouvoirs publics La menace qu’il brandit est bien entendu l’application stricte de toutes les sanctions en vigueur mais surtout il demande aux établissements de microfinance et des banques qui abriteraient de tels fonds « sans base légale » de procéder immédiatement à la clôture desdits comptes qui ne seront réouvertes qu’avec l’autorisation expresse du Minat. Pour arriver à une telle décision, il s’est appuyé sur la loi du 21 juillet 1983 régissant les appels à la générosité publique et le décret du 24-aout 1985 fixant les conditions d’octroi de l’autorisation d’appel à la générosité publique.

Lire aussi
Rentrée scolaire du 1er Juin : Les syndicats d’Enseignant du Cameroun affichent leur mécontentement

Comme on le voit Atanga Nji vient de briser un élan de solidarité jamais exercé avec tant de faste en dehors du parapluie des pouvoirs publics.
Pendant ce temps, Christian Penda Ekoka a adressé des correspondances aux autorités camerounaises pour siéger au sein du Comité de gestion du fonds de solidarité qu’il préside. L’.objet des six correspondances parvenues à notre rédaction porte sur la participation au Comité du programme de gestion humanitaire Survie-Cameroon-Survival Initiative (Scsi). « Nous vous prions de vouloir désigner une/un de vos cadres pour vous représenter au sein du Comité de gestion dudit projet », lit-on en objet des différentes correspondances.

Lire aussi
Riposte Covid-19: 04 entreprises françaises offrent 20 000 litres de gel

Par ailleurs il a précisé à l’intention de ses destinataires qu’il s’agit d’un “programme humanitaire républicain », lancé le 4 avril dernier. Au nombre des administrations invitées au Comité de gestion figurent la Dgsn, le Minat, le Minsanté, le Minfi, l’Ordre des médecins et le Sed. Avec la fermeture des Fonds par le Minat décidé ce jour, on se demande le sort de ce programme humanitaire qui suscite tant de passions. Wait and see.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer