International

L’Ukraine est prête à compenser la réduction du transit de gaz via le Nord Stream

L’opérateur du réseau ukrainien de transport de gaz a annoncé sa disposition à augmenter le transit de gaz russe via les gazoducs ukrainiens afin de compenser la réduction des quantités transportées par le Nord Stream à cause de défaillances techniques.

« Le réseau ukrainien de transport de gaz est prêt à compenser les volumes du Nord Stream 1 », précise un message publié sur sa page Facebook (interdit en Russie, appartient au groupe Meta reconnu en Russie en tant qu’organisation extrémiste). L’entreprise ukrainienne affirme également que Gazprom n’utilisait même pas les capacités réservées de transit via l’Ukraine.

Blue Solutions

Selon ses informations, les capacités réservées par Gazprom à la station de pompage de Soudja se chiffrent, le 15 juin, à 77,2 millions de m3 de gaz par jour, alors que la quantité réelle de transit est inférieure à 42 millions de m3.

Gazprom a annoncé mercredi être dans l’obligation de suspendre l’exploitation d’un moteur Siemens sur le gazoduc Nord Stream, car ce moteur nécessite des réparations. Gazprom a indiqué devoir baisser les livraisons de gaz d’un tiers à partir du 16 juin, à 67 millions de m3 par jour.

Gazprom a annoncé mardi devoir baisser ses livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream de 167 millions de m3 par jour à 100 millions de m3 par jour, car Siemens ne pouvait pas rendre au géant gazier un moteur qu’il s’était engagé à réparer.

Siemens affirme à son tour être dans l’incapacité de rendre le moteur en question pour le réinstaller en Allemagne après les travaux à Montréal en raison des sanctions décrétées par le Canada contre la Russie

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page