International

L’ONU appelle les talibans à respecter les principes d’égalité et de non-discrimination

La cheffe de la mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan, Deborah Lyons, a appelé les talibans à mettre en pratique les principes d’égalité et de non-discrimination. Sa déclaration a été publiée sur le site internet de la mission vendredi.

« Les principes d’égalité et de non-discrimination sont primordiaux pour le respect des droits de l’homme par tous. Nous appelons les talibans à traduire ce principe dans la vie quotidienne en Afghanistan », a déclaré Mme Lyons dans le texte.

La déclaration, qui coïncide avec la Journée internationale des droits de l’homme, souligne que les nouvelles autorités afghanes n’ont pas tenu les engagements qu’elles avaient pris sur le respect des droits de l’homme. « Les engagements pris par les talibans de protéger les droits de tous les Afghans n’ont toujours pas été respectés. Les femmes et les filles, en particulier, ont vu leurs droits réduits depuis le 15 août 2021 », a-t-elle déclaré. Il est noté que les Nations unies ont pris note des déclarations des hauts responsables talibans concernant la protection des droits de tous les Afghans, qu’elles restent attachées à un dialogue constructif dans ce domaine et dans d’autres, et qu’elles attendent avec impatience la mise en œuvre des promesses faites par les talibans.

Lire aussi
Les talibans estiment avoir rempli toutes les conditions pour reconnaître leur légitimité

L’organisme mondial s’est dit « profondément préoccupé » par les « informations crédibles » qui sont apparues au cours des derniers mois concernant des meurtres et des violences à l’encontre d’anciens membres des forces de sécurité afghanes et d’anciens responsables gouvernementaux, ainsi que de manifestants, de professionnels des médias, de défenseurs des droits de l’homme et de groupes minoritaires. Les Nations unies ont appelé les talibans à enquêter sur ces crimes et à prendre des mesures pour les prévenir.

Lire aussi
Washington estime que le conflit en Ukraine pourrait perdurer jusqu'à la fin de 2022 (CNN)

Les talibans ont lancé une offensive massive visant à prendre le contrôle de l’Afghanistan après la décision annoncée des États-Unis d’évacuer leurs troupes du pays. Le 15 août, le président afghan Ashraf Ghani a renoncé au pouvoir et a quitté le pays, tandis que les talibans sont entrés dans Kaboul sans combat. Le 6 septembre, les talibans ont déclaré avoir pris le contrôle de l’ensemble du territoire afghan et le 7 septembre, ils ont annoncé la composition du gouvernement provisoire, dont la légitimité n’a encore été reconnue par aucun pays.

Lire aussi
Les États-Unis ne sont pas en mesure de faire la leçon aux autres pays (Trump)

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page