OMS

L’OMS n’exclut pas que le coronavirus devienne endémique

International

Le coronavirus peut devenir endémique, mais il n’en sera pas moins dangereux, a déclaré mercredi l’experte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Maria van Kerkhove lors d’un point de presse.

Selon elle, il est probable que le virus deviendra endémique et se propagera moins vite, ce qui signifie qu’il y aura des fluctuations saisonnières.

« La question est de savoir dans quelle mesure le coronavirus deviendra moins agressif« , a signalé Maria van Kerkhove. « La transition vers la fin de la pandémie sera progressive. Mais maintenant nous sommes en pleine pandémie. Le virus se propage dans toutes les conditions, et nous nous attendons à ce qu’il se développe. » Dans un tel contexte, a ajouté l’experte, la vaccination revêt une importance particulière, car elle réduit au moins le nombre de cas graves et de décès.

Le 26 novembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a désigné le variant B.1.1.529 du Covid-19 trouvé en Afrique australe par la lettre grecque « Omicron ». Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines préoccupent l’OMS. En outre, il a le potentiel de se propager plus rapidement que les autres. Plusieurs modifications apportées à la protéine hérissée du virus peuvent rendre difficile la neutralisation de l’agent pathogène par les anticorps, ce qui pourrait affecter l’efficacité des vaccins.

Ce nouveau variant du virus a déjà été détecté dans plus de 100 pays. En Russie, à ce jour, 41 personnes ont été contaminées par le variant Omicron, selon les données de Rospotrebnadzor (organe russe de surveillance des droits des consommateurs).

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *