Sport

Lions indomptables : Clarence Seedorf, le plus mauvais départ des 10 dernières années

Avec 5 points sur 15 possibles, le néerlandais sur le plan comptable, fait moins que ses 4 prédécesseurs Hugo Broos, Volker Finke, Dénis Lavagne et Javier Clémente.

Fini les regroupements pour le compte de l’année 2018 chez les Lions indomptables du Cameroun (LIC). L’heure du premier bilan a sonné pour Clarence Seedorf. En 5 sorties, le duo-néerlandais Seedorf-Kluivert ne séduit pas. Les spécialistes de l’analyse sportive pointent du doigt les chiffres, le jeu et la communication approximative observée chez les champions d’Afrique 2017. S’agissant des chiffres, sur les 15 points possibles, Seedorf en a engrangé 5. Après une arrivée à plusieurs scenarii, le technicien néerlandais fait son baptême de feu le 8 septembre 2018 aux Comores avec un match nul. Le 12 octobre 2018, à Yaoundé, première victoire face au Malawi (1-0, but Choupo-Moting), avant d’être contraint au match nul quatre jours plus tard au Stade Kamuzu au Malawi.

Les deux matches d’après ne seront que des défaites. Face au Maroc (0-2, au stade Mohammed V le 16 novembre 2018), puis au Milton Keys Stadium (Angleterre) face au Brésil (1- 0). Ses statistiques lors de ses cinq premières rencontres sont inquiétantes au vu de ses prédécesseurs : le Belge Hugo Broos (2v, 2n, 1d soit 8pts), l’Allemand Volker Finke (2v, 2d, 1n soit 7pts), le Français Denis Lavagne (2v, 1d, 2n soit 6pts) et l’Espagnol Javier Clémente (2v, 2d, 1n soit 7pts).

Mystère dans le jeu

Sa philosophie de jeu reste une charade. Un jeu fait de déchets techniques. La faute, «à un mauvais casting et une mauvaise utilisation des joueurs», constate Fabien Bobo, analyste sportif. D’ailleurs les convocations de certains joueurs, tels que Jacques Zoua et Georges Mandjeck sont davantage pointés du doigt au vu de leur rendement. Alors que le Cameroun nourrit l’ambition de conserver son titre de champion d’Afrique[en titre] en 2019, la communication au sein de la tanière s’avère être aussi un véritable problème. Une cohésion en mal depuis l’arrivée du technicien de 42 ans qui a fini par créer un schisme.

Dès sa première conférence de presse à Yaoundé, le 20 août 2018, Seedorf a lancé : «Les bons joueurs n’évoluent pas en Chine. Qu’ils sachent que s’ils vont jouer pour l’argent, ils diminuent leurs chances d’évoluer en équipe nationale». Une réaction qui a très vite courroucé l’ex-capitaine Benjamin Moukandjo. L’info claire et nette. «S’agissant des déclarations du sélectionneur national, je trouve cette démarche inélégante et injuste», avait–il confié au moment de prendre sa retraite internationale. Recruté en août dernier à la place du Belge Hugo Broos, Seedorf peine à imprimer sa marque. Le prochain match officiel des Lions indomptables est prévu le 22 mars 2019 à domicile face au Comores. C’est dans le cadre de la 6ème journée des éliminatoires de la CAN 2019.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer