Les influenceurs et influenceuses au Cameroun : Un signe de la fin des temps ?

influenceuses camerounaises

Les influenceurs et influenceuses sont-ils un signe de la fin des temps ? C’est ce que semble croire Célestin DJAMEN, juriste et Président National APAR.

Selon lui, ces personnes qui n’ont pas d’expertise ni de maîtrise sur les affaires publiques ont de l’audience et prennent confortablement la parole sur ces sujets. De plus, certains animateurs d’émissions invitent constamment sur leurs plateaux des gens sans substance exclusivement animés par leur petite gloriole dominicale.

Mais dans quelle nation sommes-nous désormais ? Les personnes qui ont du sens et qui incarnent le savoir et la raison sont mises de côté et on ne les écoute plus ou très peu. Nous semblons avoir définitivement basculé dans la vallée de l’ignorance et de l’incurie. Le tribalisme, la médisance, le communautarisme bon teint et bon enfant, le TikTo-kisme ou le YouTub-isme mercantile sous le label d’un pseudo combat politique, le cambriolage judiciaire et le déni de justice tous azimuts ont achevé de dévergonder le fragile Vivre ensemble qui nous restait comme espérance.

Selon Célestin DJAMEN, il faut un remède de cheval, un enseignement carthartique qui va purger l’âme de nos concitoyens du venin de la veulerie, de l’aliénation intellectuelle, mentale, politique et surtout spirituelle. Il est temps de remettre en avant les personnes qui ont du sens et qui incarnent le savoir et la raison, et de mettre de côté les influenceurs et autres personnes sans expertise ni maîtrise sur les affaires publiques.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *